Vue d'artiste de l'étage principal du petit lanceur Electron, descendant dans l'atmosphère après sa mission. © Rocket Lab

Sciences

Rocket Lab récupérera l’étage principal du lanceur Electron par hélicoptère

ActualitéClassé sous :lanceur partiellement réutilisable , Lanceur Electron , Rocket Lab

Pionnier et désormais leader dans la réutilisation des étages de lanceurs, SpaceX a ouvert la voie et montré que cela était technologiquement possible. Bien que l'équation économique de ce réemploi n'ait pas encore été résolue, Rocket Lab s'engage dans cette voie et veut rendre son lanceur Electron partiellement réutilisable... à l'aide d'un hélicoptère !

Le lanceur léger Electron de Rocket Lab, capable de lancer des charges utiles de 150 kilogrammes en orbite héliosynchrone, idéal pour répondre aux besoins des marchés de l'observation de la Terre, pourrait devenir partiellement réutilisable. Rocket Lab vient d'annoncer son intention de récupérer et réutiliser l'étage principal de son lanceur, dont le coût avoisine les 5 millions de dollars. Cet étage utilise neuf moteurs Rutherford qui fonctionnent avec un mélange d'oxygène liquide et de kérosène.

Ce choix est dicté par des considérations économiques. Il est aussi rendu possible par SpaceX qui a technologiquement démontré que la réutilisation d’un étage était possible. À cela s'ajoute que les opérateurs de satellites sont aujourd'hui bien plus enclins qu'hier à utiliser des lanceurs d'occasion pour lancer leur satellite.

SpaceX, pionnier de la réutilisation

Cela dit, il ne faut pas sous-estimer la difficulté de mener à bien ce programme. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est plus compliqué de récupérer un étage de petite taille qu'un gros, notamment parce que son indice constructif est élevé. Cet indice mesure le rapport masse à sec de l'étage et masse des ergols embarqués. Plus cet indice est élevé, plus le flux thermique est important. Résultat, l'étage va entrer comme un boulet, ce qui explique très certainement le choix de le récupérer en vol plutôt que de le faire atterrir sur la terre ferme ou une plateforme en pleine mer, comme le fait si bien SpaceX ! A contrario, un étage plus grand aura un indice constructif plus faible et donc freinera bien mieux qu'un petit étage.

Pour limiter les coûts de cette adaptation (l'étage a été développé comme un étage consommable classique), ce dernier n'utilisera donc pas de système d'atterrissage comme le Falcon 9 de SpaceX par exemple, dont les moteurs servent à ramener l'étage au sol qui se pose en déployant des jambes. L'idée de Rocket Lab est d'utiliser un hélicoptère en lieu et place d'un tel système. Après s'être séparé de l'étage supérieur, l'étage principal redescendra dans l'atmosphère et déploiera un parachute, afin de réduire sa vitesse. Au moment opportun, l'hélicoptère l'attrapera par le câble qui le relie au parachute.

En juin, lors d'un vol commercial, un lanceur Electron avait embarqué quelques instruments lui permettant de collecter des données spécifiques à ses efforts de récupération. Il en sera de même pour un lancement à venir plus tard, ce mois-ci, en vue de faire une première tentative de récupération dans le courant de l'année.

  • SpaceX a ouvert la voie à la réutilisation des étages de lanceurs.
  • Rocket Lab veut récupérer le premier étage de son lanceur Electron.
  • Conscient de la difficulté qu'aura l'étage à retourner au sol par ses propres moyens, Rocket Lab utilisera un hélicoptère.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi