Dans les 83 vols commandés, 12 seront avec New Glenn (+ une option de 15 vols), 38 pour la Vulcan, et 18 avec Ariane 6. © ArianeGroup, Blue Origin, ULA
Sciences

Arianespace a signé le plus gros contrat de son histoire

ActualitéClassé sous :Espace , Constellation de satellites , Internet par satellite

Arianespace, la compagnie européenne basée à Paris qui exploite les fusées Ariane, vient de signer le plus gros contrat de son histoire. Le géant de l'internet Amazon distribue les contrats portant sur un total de 83 vols pour plusieurs milliards de dollars, une des plus grosses commandes de toute l'histoire du spatial.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'ESA repère des débris spatiaux d'un millimètre autour de la Terre  L'ESA a créé une animation représentant tous les débris que nous sommes capables de repérer dans l'espace... les plus petits mesurent un millimètre ! 

Même si c'était attendu, cela reste quand même très impressionnant. Bienvenue dans le monde des mégaconstellations ! En plus de SpaceX et sa constellation satellite internet Starlink, et de OneWeb et sa constellation éponyme, il y a bien sûr le projet Kuiper d'Amazon, avec Jeff Bezos à l'origine.

Au début du projet, Bezos imaginait que les 3.236 satellites pourraient être mis en orbite en interne avec sa compagnie Blue Origin et son futur lanceur lourd réutilisable New Glenn. Les nombreux retards de développement du lanceur en ont finalement décidé autrement, il faut commencer à déployer la constellation.

Dans les 83 vols commandés par le géant du Web Amazon, 12 seront avec New Glenn (61 satellites par vol + une option de 15 vols), 38 pour la Vulcan (45 satellites par vol), et 18 avec Ariane 6 (35-40 satellites par vol). © ArianeGroup, Blue Origin, ULA

Tout sauf SpaceX !

Hors de question pour Jeff Bezos d'utiliser le moindre service de SpaceX, la compagnie de son plus grand adversaire Elon Musk. Ainsi, sur les 83 vols vendus aujourd'hui à l'occasion du Space Symposium 2022 à Colorado Springs (États-Unis), 38 seront avec la future fusée Vulcan de la United Launch Alliance (ULA), dont le vol inaugural est prévu « à la fin de l'année » selon son directeur Tory Bruno. Cela s'ajoute à neuf autres commandes passées l'année dernière pour utiliser la fusée Atlas d'ULA.

La New Glenn ne récolte que 12 vols, avec une option de 15 vols supplémentaires. Arianespace a obtenu 18 vols à bord d’Ariane 6. Jamais la compagnie n'avait enregistré une telle commande dans son histoire. Pour produire les systèmes de déploiement, Amazon a également choisi la compagnie Beyond Gravity, anciennement RUAG Space, connue pour être le fournisseur des coiffes d'Ariane 5.

Amazon n'a pas donné de détails financiers sur cette commande fabuleuse valant plusieurs milliards de dollars. Les vols se réaliseront sur cinq ans, toutefois Amazon n'a pas précisé quand les premiers auront lieu, vu qu'aucun des lanceurs concernés n'a encore jamais volé. Mais Amazon doit déployer la moitié de sa constellation Kuiper d'ici 2026 pour respecter sa licence octroyée par la Cour Fédérale des Communications (FCC). Actuellement, plus de 1.000 employés chez Amazon travaillent à la production. La mise en orbite de deux prototypes est prévue d'ici la fin de l'année.

Annonce de la méga-commande au Space Symposium 2022 à Colorado Springs, avec de gauche à droite : Stéphane Israël (directeur Arianespace), Tory Bruno (directeur ULA), Bob Smith (directeur Blue Origin) et Dave Limp (vice-président Amazon, directeur des ventes). © Michael Sheetz, CNBC
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !