Ce week-end, le sud-est de la France a été frappé par un épisode méditerranéen particulièrement intense. À certains endroits, l'équivalent de plusieurs mois de pluie est tombé en seulement deux jours. Des fleuves comme le Gapeau, le Narbuby et l'Argens, habituellement calmes, sont devenus de véritables torrentstorrents. Les eaux de l’Argens ont atteint une hauteur de 7, 12 mètres au plus fort du phénomène, le samedi 23 novembre à 19 heures. Les communes aux alentours ont subi de plein fouet cette montée des eaux provoquant des dégâts importants et la mort de quatre personnes.

Le phénomène n'a pas échappé aux satellites Sentinel-1 et 2 du programme européen Copernicus, qui ont produit une carte de la région de Puget-sur-Argens dans le Var. Les zones représentées en bleu sont celles qui sont inondées, après l'épisode méditerranéen, le 24 novembre 2019. La décrue continue et l'eau s'évacue doucement des zones sinistrées, laissant derrière elle les stigmatesstigmates d'un phénomène météorologique très puissant.

Voir aussi

Quelles sont les causes des inondations ?