Inondations dans les communes de Pézenas et Castelnau-de-Guers vues depuis les satellites Dove de Planet. © 2019 Planet Labs, Inc.

Planète

Les inondations dans le Languedoc et le Roussillon vues de l'espace, avant-après

ActualitéClassé sous :Catastrophes naturelles , inondations , augmentation de la fréquence des inondations extrêmes

La semaine dernière, de nombreuses régions du Languedoc et du Roussillon se sont retrouvées sous des pluies diluviennes et des orages violents. Les inondations qui en ont résulté ont été observées par des satellites de la constellation Planet qui donnent un aperçu de l'ampleur de la catastrophe. Nous vous proposons une série d'images avant-après.

La semaine dernière, de mardi 22 à jeudi 24 octobre, le Languedoc et le Roussillon se sont retrouvés sous les eaux suite aux violents orages survenus lors d'un épisode de fortes intempéries. Ce dernier a résulté d'un important conflit de masses d'air entre de l'air frais venu de l'Atlantique et de l'air chaud et instable remontant du Maghreb. Au total, ces intempéries ont provoqué la mort de trois personnes et occasionné d'innombrables dégâts, se chiffrant à plusieurs millions d'euros.

Pas une conséquence du changement climatique

Bien que cet épisode méditerranéen soit de grande étendue, le changement climatique n'est pour rien dans cette catastrophe naturelle. En effet, aussi surprenant que cela peut paraître, il ne revêt pas de caractère exceptionnel, bien qu'à Béziers un record de pluie en 24 heures ait été battu avec l'équivalent de deux mois et demi de pluie tombée en seulement six heures !

Comme le souligne la Chaîne météo, Les « épisodes de fortes pluies dans le sud-est en automne font partie intégrante du climat méditerranéen de ces régions, au même titre que le temps durablement sec et ensoleillé que l'on y trouve en période estivale ». Si l'on s'intéresse aux cumuls de pluie en 24 heures, seule la région de Béziers bat un record de pluie en 24 heures, note la chaîne météo. À Narbonne, par exemple, avec 187 mm, le « record du 26 octobre 1992 avec 290 mm est assez éloigné ». Même constat dans les Pyrénées-Orientales, « avec 180 mm à Banyuls contre 305 mm le 3 octobre 1987 ».

Cette série d'images avant-après a été réalisée à partir d'images acquises par des satellites Dove, de trois mètres de résolution, de la constellation Planet. En terme de résolution et de qualité des images, la constellation Planet est capable de mieux. Ces images ont été acquises dès le passage d'un satellite au-dessous des zones touchées par cette catastrophe naturelle alors que les conditions météorologiques étaient encore mauvaises. Néanmoins, elles donnent un aperçu de l'intensité de cet épisode de pluies intenses et d'orages sur les régions proches de la Méditerranée.

Pézenas et Castelnau-de-Guers

Le long du fleuve Hérault, les zones inondées et affectées par cet épisode sont clairement visibles.

Vendres

La commune de Vendres a subi de plein fouet les pluies diluviennes entraînant d'importantes inondations.

Pézenas

Après qu'une tornade a frappé l'Hérault dimanche 20 octobre, à proximité de Pézenas, la ville a été confrontée les jours suivants à des pluies diluviennes.

Palavas-les-flots

À Palavas-les-Flots, le littoral a reculé de plusieurs mètres le temps de l'épisode pluvieux.

Lac du Salagou

Sans surprise, les pluies diluviennes ont fait déborder le lac du Salagou.

Portiragnes

Sur la commune de Portiragnes, suite aux fortes précipitations, 25 personnes ont été évacuées dont 16 en camping-cars sur l'aire de L'Espagnac.

Villeneuve-lès-Béziers

Dans le bourg de Villeneuve-lès-Béziers dans l'Hérault, il est tombé dans la journée de jeudi 310 mm d'eau en quelques heures.

Cazouls-d’Hérault

À Cazouls-d'Hérault, une femme emportée par les eaux devant sa maison est morte.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi