La cité médiévale de Carcassonne en Occitanie — anciennement Languedoc-Roussillon (France) — est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997. Datant de la période gallo-romaine, son enceinte et ses cinquante-deux tours sont particulièrement connus.

au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    La cité médiévale de Carcassonne peut témoigner de plus de 2.500 ans d'histoire. En effet, le lieu possède des traces de chaque étape historique depuis la période romaine et jusqu'à la fin du Moyen Âge. Ainsi, un oppidum -- c'est-à-dire un refuge public -- appelé « oppidum Carcaso », a été découvert à côté de Carcassonne lors de recherches archéologiques. Celui-ci aurait été fortifié en 300 avant J.-C. par un peuple celte. C'est à partir du troisième siècle après J.-C. que l'on évoque les remparts de la ville de Carcassonne. De cette époque, il reste les tours du Moulin d'Avar, de Samson et de la Marquières.

    Vue aérienne de la cité médiévale de Carcassonne. © Chensiyuan, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

    Vue aérienne de la cité médiévale de Carcassonne. © Chensiyuan, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

    Le développement de la cité médiévale de Carcassonne

    L'expansion de la cité médiévale de Carcassonne, qui se situe dans le département de l'Aude, débute à l'époque féodale. Les fortifications sont développées, la constructionconstruction de la cathédrale commence en 1096, suivie par celle du château, au XIIe siècle. Un siècle plus tard, Louis IX fait construire la deuxième enceinte afin de mieux protéger la cité qui est sans cesse menacée.

    À savoir : en 1853, Napoléon III décide de restaurer la cité médiévale de Carcassonne. Dirigés par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, les travaux seront fortement critiqués. L'erreur la plus régulièrement soulignée concerne les toiturestoitures : elles ont été refaites sous forme conique avec des ardoisesardoises alors que celles des châteaux de la région sont habituellement plates et couvertes de tuilestuiles romanes.