Vue d’un temple de l’Ancienne Égypte, à Louxor. © david5962, shutterstock

Sciences

Un sarcophage à momie incroyablement bien conservé découvert à Louxor

ActualitéClassé sous :égyptologie , égypte , Ancienne Égypte

Une équipe d'archéologues espagnols, qui fouille depuis plusieurs années le « temple des millions d'années » du roi guerrier Thoutmosis III et ses alentours, vient de faire la découverte d'une tombe appartenant probablement à un noble. Le sarcophage et la momie sont en très bon état.

Le ministère égyptien des Antiquités a annoncé dimanche 13 novembre la découverte exceptionnelle par une mission d'archéologues espagnols d'une momie dans un très bon état de conservation.

La tombe où elle a été retrouvée se situe à l'extérieur du mur sud du « temple des millions d'années » du roi guerrier Thoutmosis III (1479-1425 av. J.C.), sur la rive ouest du Nil, non loin de Louxor (anciennement Thèbes), dans le sud de l'Égypte, où l'équipe dirigée par Myriam Seco Álvarez réalise des fouilles pour la neuvième saison.

L'équipe espagnole de l'IEAE (Instituto de Estudios del Antiguo Egipto), dépendant de l'université de Malaga, qui a découvert le sarcophage dans une tombe située sur la paroi sud du « temple des millions d’années » de Thoutmosis III. Des images sont visibles sur Luxor Times. © Teresa Bedman, IEAE

De magnifiques peintures décorent le sarcophage

Selon toute vraisemblance, un membre de la noblesse du nom de « Amn eir nef » ou « Amenrenef », « serviteur de la maison royale », y repose depuis environ deux millénaires. Il aurait vécu entre 1075 et 664 avant J. C., donc durant la « troisième période intermédiaire ».

À l'intérieur du sarcophage en bois couvert de peintures de couleurs vives, « la momie est recouverte d'un cartonnage qui est en très bon état » a indiqué le communiqué officiel. Consistant en plusieurs couches de lins ou de vieux papyrus et recouvert de plâtre, celui qui enveloppe la momie arbore « plusieurs décorations colorées qui rappellent les symboles religieux de l'Ancienne Égypte, comme les déesses Isis et Nephtys déployant leurs ailes, et les quatre fils d'Horus » a déclaré la chef de la mission archéologique.

Cela vous intéressera aussi