Cela vous intéressera aussi

Dans les églises, la nef est la partie centrale comprise entre le narthexnarthex et le chœur. Le terme provient du latin navis, qui signifie vaisseau. En effet, au Moyen Âge, la nef (aussi appelée caraque) était un navire caractérisé par sa coque arrondie et ses deux châteaux à l'avant et à l'arrière. Lors de l'introduction des voûtes en berceau dans l'art roman, l'espace intérieur de l'église a été appelé nef en référence à la forme de la charpentecharpente en coque de navire renversée.

La nef de la basilique Saint-Sernin de Toulouse. © Alexandrin
La nef de la basilique Saint-Sernin de Toulouse. © Alexandrin

La nef dans l’architecture religieuse

La nef est l'endroit où se réunissent les fidèles lors des célébrations et des offices. Elle est séparée du chœur par le transept, une nef transversale qui constitue la forme en croix de l'église. Dans les anciennes basiliques romaines transformées en églises puis dans les églises romanes bâties selon ce modèle, la nef est divisée en trois dans le sens de la longueur, avec une nef principale au centre et deux nefs latérales moins larges et moins hautes de chaque côté séparées par des colonnes. Mais certaines cathédrales en comptent encore plus, comme Notre-Dame de Paris avec ses cinq nefs ou Notre-Dame d'Anvers avec pas moins de sept nefs !

La nef du Grand Palais à Paris. © Julien Chatelain, Flickr
La nef du Grand Palais à Paris. © Julien Chatelain, Flickr

La nef en architecture contemporaine

Dans l'architecture moderne, la nef désigne une grande salle allongée ou une galerie de grande hauteur. Construite pour l'exposition universelle de 1900 et entièrement restaurée en 2005, la nef du Grand Palais à Paris est la plus grande verrièreverrière d'Europe avec ses 13.500 m2. Elle accueille de très nombreuses manifestations culturelles et artistiques (exploitions, spectacles, déliés de mode...). La gare de Montpellier, rénovée en 2013, possède également une grande nef translucidetranslucide en arceau où transitent les voyageurs.