Sciences

En images : les belles rencontres célestes de la comète Hartley 2

ActualitéClassé sous :Astronomie , comète , 103P/Hartley 2

Poursuivant sa course au milieu des constellations boréales, la comète vedette de ce mois d'octobre a croisé sur sa route deux objets astronomiques réputés. L'occasion pour les astrophotographes de réaliser de superbes compositions.

Le 7 octobre, la comète 103P/Hartley 2 rendait visite au double amas de Persée. © Toni Scarmato

Attendue le 20 octobre à seulement 18 millions de kilomètres de la Terre, la comète périodique 103P/Hartley 2 continue d'occuper le devant de la scène astronomique. Depuis que le télescope spatial Hubble a confirmé la jeunesse et la forte activité de cette belle visiteuse, les astronomes et particulièrement les astrophotographes concentrent leurs efforts sur cet astre chevelu. Au début de ce mois, Hartley 2 a même eu la bonne idée de passer à faible distance apparente de deux objets célestes très photogéniques.

Le 2 octobre, la comète glissait devant Cassiopée, connue pour la disposition caractéristique en W que forment les étoiles les plus brillantes de la constellation. La comète a pu être photographiée alors qu'elle se trouvait dans le même champ que NGC 281, une belle nébuleuse à émission. Connue également sous le nom de nébuleuse Pacman, NGC 281 est un nuage dont le gaz est illuminé par les nombreuses étoiles qui y naissent. L'ensemble se situe à 9.500 années-lumière de nous. La très belle image ci-dessous a été réalisée par l'astronome italien Rolando Ligustri. Signe des temps modernes, Rolando a pris son cliché à distance, commandant une lunette de 106 millimètres de diamètre et sa caméra CCD installées dans un observatoire automatique du Nouveau-Mexique (États-Unis).

La comète Hartley 2 à proximité de la nébuleuse Pacman. © R. Ligustri/CAST/GRAS

De Cassiopée à Persée

Cinq nuits plus tard, le déplacement de la comète Hartley 2 l'avait conduite dans la constellation de Persée, ou siège un objet astronomique remarquable : un double amas d'étoiles. Déjà mentionnés par les Babyloniens, NGC 884 et 869 ressemblent à l'œil nu à deux petites taches blanches. Un instrument astronomique révèle des centaines d'étoiles dans chacun de ces deux amas ouverts, distants d'un peu plus de 7.000 années-lumière de nous. C'est un autre astronome italien qui a saisi la beauté de la rencontre entre Hartley 2 et le double amas de Persée. Installé en Calabre, Toni Scarmato a utilisé une lunette de 80 millimètres de diamètre et un appareil photo numérique pour immortaliser la scène (à découvrir en bas de l'article).

103P/Hartley 2 poursuit inexorablement son chemin. Elle va, dans les jours qui viennent, quitter la constellation de Persée et entrer dans celle du Cocher, où elle croisera le 19 octobre la brillante étoile Capella. Vous pouvez retrouver sa trajectoire sur la carte présentée dans cette actualité concernant l'arrivée de la comète Hartley 2 et tenter de l'observer aux jumelles ou à l'œil nu sous un bon ciel.

Cela vous intéressera aussi