Une image de synthèse de l'E-ELT (European Extremely Large Telescope), qui laisse deviner le miroir géant de 42 mètres, constitué de 906 segments. Crédit ESO

Sciences

Le télescope géant de l’ESO s'installera probablement au Chili

ActualitéClassé sous :Astronautique , Astronomie , ESO

Où installer le plus grand télescope du monde, dont le diamètre du miroir primaire atteindra 42 mètres ? Plusieurs sites sont en compétition mais le Comité de l'ESO chargé de ce choix difficile vient d'annoncer sa préférence pour le Cerro Armazones, au Chili, à environ 20 kilomètres à vol d'oiseau de Paranal où se situe déjà le VLT. Le feu vert à sa construction pourrait être donné fin 2010.

Connu sous l'acronyme E-ELT, pour European Extremely Large Telescope, ce télescope de 42 m sera composé d'un miroir principal de 906 segments hexagonaux, d'un miroir secondaire de 6 m de diamètre et de trois autres miroirs qui constitueront l'optique adaptative destinée à stabiliser l'image. L'E-ELT sera plus de cent fois plus sensible que les plus grands télescopes optiques en service aujourd'hui, tels que les télescopes jumeaux Keck de 10 m ou les 4 télescopes de 8,2 m du VLT. Avec une surface collectrice 25 fois plus grande que celle d'un télescope de 8 m, il supplantera le télescope Hubble si celui-ci est encore en service (ce qui est peu probable) et même son successeur le télescope spatial James Webb. Malgré les effets de la turbulence atmosphérique, on s'attend à ce qu'il produise des images à la limite de diffraction 18 fois plus fines que celles de Hubble.

Astronomes et astrophysiciens européens souhaitent le construire rapidement, afin de rester dans la compétition avec les Etats-Unis qui ont également en projet deux télescopes de cette envergure prévus vers 2020. Le télescope Magellan de 24 m (miroir segmenté de 7 éléments de 8,4 m polis séparément) qui sera également implanté au Chili et le Thirty Meter Telescope, un télescope de 30 m (mosaïque de 36 miroirs hexagonaux) qui sera construit au sommet de Mauna Kea, à Hawaï.

Cerro Armazones, un sommet du désert de l'Atacama, où sera vraisemblablement construit l’E-ELT, qui fonctionnera dans le visible et l’infrarouge. D’autres sites au Chili, en Espagne et au Maroc ont également été passés en revue. © ESO/ Google Earth

Sa construction pourrait débuter en 2011 en vue d'une première lumière en 2018. L'Union européenne participera vraisemblablement au financement de ce télescope car la Commission l'a placé dans la liste de ses priorités, dans le cadre du forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI). Le choix définitif du site n'est pas encore fait. Mais le Comité en charge de la sélection vient de remettre son rapport, qui préconise le mont Armazones, un sommet du désert de l'Atacama, au Chili, à seulement 20 kilomètres du Cerro Paranal où sont installés les instruments du VLT, le Very Large Telescope.

Des avancées significatives sont d'ores et déjà prévues

On s'attend à des avancées significatives dans de nombreux domaines : étude des exoplanètes, des trous noirs ou des galaxies distantes et recherche sur des questions fondamentales comme la nature de la matière et de l'énergie noires ou encore la physique des premiers instants. Concrètement, les astronomes seront en mesure de détecter et caractériser des exoplanètes de la taille de la Terre, d'étudier l'horizon des trous noirs, voir les premières galaxies et isoler les étoiles des galaxies les plus distantes.

D'importantes synergies sont prévues avec le VLT, Alma et James Webb de sorte que les limites de l'Univers observable seront repoussées si loin que les astronomes pourront étudier l'environnement des étoiles en formation et ouvrir de nouvelles fenêtres sur la sortie des Ages sombres, une période de l'histoire de l'Univers qui débute après la diffusion du rayonnement cosmique et avant la formation des premières structures lumineuses, à partir de 200 millions d'années après le Big-Bang.

Enfin, comme chaque mission apporte son lot de surprises scientifiques, parions que l'Extremely Large Telescope européen viendra bouleverser des idées reçues et offrira quelques découvertes inattendues.

Cela vous intéressera aussi