Sciences

L'ESO veut un télescope géant !

ActualitéClassé sous :Univers , Extremely Large Telescope , ELT

-

L'ESO, l'organisation européenne pour la recherche astronomique dans l'hémisphère sud, franchit une étape significative vers la réalisation d'un très grand télescope en créant ELT Extremely Large Telescope Project Office.

Le VLT (Very Large Telescope)

Extremely Large Telescope (ELT)

On entend par ELT, des télescopes terrestres aux miroirs primaires de 30 à 100 mètres de diamètre. Bien évidemment, il ne s'agira pas de construire un miroir primaire d'un seul tenant mais constitué d'une mosaïque de plusieurs éléments. Cette segmentation est la seule technique connue aujourd'hui capable de réaliser un miroir primaire de très grande taille. Notez qu'au-delà de 10 m de diamètre, il est impossible de construire un miroir d'un seul tenant. Il s'effondrerait sous son propre poids.

Cette décision s'inscrit en droite ligne avec la résolution de décembre 2004 quand le Conseil de l'ESO invitait ses Etats membres à se lancer dans la construction d'un ELT.

Le projet OWL

Pour l'instant, le miroir ELT de l'ESO n'en est qu'à l'état de projet. Mais, l'ESO ne part pas de zéro. Les études exploratoires et conceptuelles qui ne manqueront pas d'être lancées ces prochains mois s'appuieront sur le projet OWL. Ce projet, mené en interne par l'ESO vise à défricher le terrain pour la conception d'un très grand télescope de 30 à 60 m de diamètre. Initialement l'ESO pensait à un télescope de 100 m de diamètre !

Le concept technique de OWL repose sur un miroir primaire sphérique afin d'obtenir un diamètre le plus grand possible à un coût raisonnable. Le miroir secondaire est également très grand (par exemple 25 m pour un primaire de 100 m). Afin de compenser les aberrations sphériques, un correcteur à 4 miroirs sera nécessaire.

Une conception de base doit être présentée au Conseil de l'ESO à la fin 2006. Elle consiste en un télescope équipé d'un miroir primaire de 30 à 60 mètres de diamètre couvert par une enveloppe financière d'environ 750 millions d'euros. Le projet vise une amélioration par un facteur 10 des résultats obtenus par le Very Large Telescope de l'ESO et l'observatoire du mont Paranal. La compétitivité des Etats membres de l'ESO dans la recherche astronomique passant par le développement d'instrument de nouvelle génération de cette ampleur.

Note

La commission européenne par le canal du forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI) a identifié un ELT dans la liste de ses priorités d'infrastructures de recherche pour les années à venir.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi