La société SpaceX s’apprête à réaliser le premier vol de la capsule Dragon. L'objectif : démontrer à la Nasa que ce vaisseau privé peut ravitailler l'ISS, dans le cadre du programme Cot. Space X veut aussi montrer qu'il est possible de réduire drastiquement le coût de l'accès à l'espace. Mais peu de personnes y croient.

Cela vous intéressera aussi

Face à la fin de l'ère des navettes spatiales, la NasaNasa se tourne désormais vers le privé pour réaliser ses vols. Le lancement de la capsule Dragon par la firme privée SpaceX est programmé aujourd'hui à l'intérieur d'une fenêtrefenêtre de tir qui s'ouvre à 14 h 03 TU et se referme à 17 h 22 TU. En cas de report, il pourrait avoir lieu les 8 et 9 décembre dans le même créneau horaire. La Nasa a donné son feufeu vert à cette tentative à la suite de l'essai réussi des neuf moteurs du premier étage du lanceur, mis à feu pendant deux secondes le 5 décembre (c'est ce que l'on appelle un tir statique).

L'objectif du vol prévu aujourd'hui consiste à mettre en orbiteorbite la capsule Dragon qui devra réaliser quatre orbites avant d'entamer son retour sur TerreTerre en amerrissant dans l'océan Pacifique, au large de la Californie. La FAA, l'agence américaine chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, a autorisé la capsule Dragon de SpaceX à effectuer sa rentrée dans l'atmosphèreatmosphère. Une première pour une firme commerciale.

Essai statique des neuf moteurs Merlin du premier étage de Falcon 9. © SpaceX

Essai statique des neuf moteurs Merlin du premier étage de Falcon 9. © SpaceX

Trois vols pour démontrer des capacités de ravitaillement

Le deuxième vol de démonstration prévoit que Dragon s'approche de la Station, un test en vue du troisième et dernier vol durant lequel la capsule devra s'y arrimer. Ces deux missions, prévues en 2011, pourraient être fusionnées en fonction des performances de la capsule et à condition que la Nasa donne son feu vert.

L'étape suivante consistera à réaliser des missions commerciales vers la Station spatiale internationale pour le compte de la Nasa. Lorsque les navettes seront retirées du service, la Nasa compte sur SpaceXSpaceX et Orbital Sciences, associés à Thales Alenia Space, pour la desservir de façon régulière. La Nasa a signé deux contrats pour un total de 20 missions entre 2011 et 2015. Onze d'entre elles ont été attribuées à Space X et 9 à Orbital Sciences qui devrait réaliser un premier vol de démonstration à l'été 2011.