Sciences

La Nasa compte bien lancer Discovery le 24 février

ActualitéClassé sous :Astronautique , annulation du lancement , navette Discovery

-

La persévérance a fini par payer. La Nasa a semble-t-il trouvé l'origine et une solution aux fissures et craquements découverts sur le réservoir externe de Discovery, qui clouent la navette au sol. Les travaux de renforcement des réservoirs aux endroits les plus sollicités pendant le vol sont en cours, de sorte que la navette et son équipage pourront être lancés le 24 février, si aucun autre problème n'apparaît d'ici le décollage.

La navette Discovery dans le bâtiment d’assemblage de véhicules (VAB) du centre spatial Kennedy de la Nasa. © Nasa/Jack Pfaller

  • Revivez 50 ans de conquête spatiale avec notre dossier sur la Nasa  

Le lancement de Discovery a déjà été reporté à plusieurs reprises depuis le mois de novembre, et récemment à cause de nouvelles fissures dans la mousse isolante sur le réservoir externe. Pour expliquer la fragilité de ce réservoir, la Nasa l'impute à un problème de construction. Les fissures seraient dues au stress créé par son remplissage et à l'alliage d'aluminium-lithium utilisé dans les limons (éléments de la structure). Les essais menés sur cet alliage ont montré une résistance à la rupture de seulement 65 % par rapport à celle attendue. Pour renforcer la résistance de ce réservoir, la Nasa va utiliser des plaques additionnelles qui fourniront un soutien structurel supplémentaire. Elles seront installées à même le réservoir, derrière la couche de mousse isolante de couleur orangée, aux endroits les plus sollicités pendant le lancement.

En parallèle, les activités préparatoires de la mission suivante se poursuivent en vue d'un lancement qui pourrait être réalisé le 19 avril (STS-134). Initialement prévu le 1er avril, le lancement a été décalé, le temps que les ingénieurs procèdent à des vérifications sur le réservoir externe d'Endeavour. Ce réservoir, comme celui utilisé par la navette de secours Atlantis, ayant été construit avec des alliages différents de ceux de Discovery, on ne devrait donc pas découvrir les mêmes défauts de résistance structurelle.

Possible changement de commandant de bord

Enfin, on ne peut s'empêcher d'évoquer la fusillade en Arizona au cours de laquelle 6 personnes ont été tuées et 14 autres blessées, et ce pour deux raisons. En effet, l'une des victimes est la sénatrice Gabrielle Giffords, épouse de l'astronaute Mark Kelly qui doit commander la mission de navette STS-134. Pour l'instant, la Nasa n'a pris aucune décision quant à l'éventuel remplacement de Mark Kelly par sa doublure. La décision sera prise en fonction de l'évolution de l'état de santé de la sénatrice, plongée volontairement dans un coma artificiel.

L'Agence spatiale américaine doit également gérer le cas de Scott Kelly, frère de Mark et beau-frère de la sénatrice, également astronaute. Il participe en ce moment même à une mission à bord de la Station spatiale internationale.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi