Sciences

Le lancement de Discovery reporté à 2011

ActualitéClassé sous :Astronautique , annulation du lancement , navette Discovery

La Nasa a été contrainte de reporter le lancement de Discovery au 3 février 2011. En cause, les fissures constatées sur le réservoir externe de la navette, qui nécessitent une analyse approfondie. Un coup dur pour la Nasa qui va devoir déterminer rapidement si ce type de fissure concerne ce seul réservoir ou également les trois autres restant à lancer. Le tir d'Endeavour, prévu en février, est quant à lui reporté au mois d'avril.

Initialement prévu le 1er novembre, le lancement de Discovery a été reporté à plusieurs reprises pour finalement être fixé au 3 février 2011. Un report qui décale le lancement d'Endeavour (STS-134) au mois d'avril 2011. © Nasa

Initialement prévu en novembre, le lancement de Discovery (STS-133) a été reporté à plusieurs reprises avant que la Nasa décide vendredi de le fixer au 3 février 2011. Une cascade de reports due à des fuites d'hydrogène et à la découverte de fissures sur la mousse isolante et la structure même, en acier, du réservoir externe (le gros bidon orange).

Ces fissures sont apparues sur des parties de longerons au niveau de l'intertank, sous la mousse isolante, qui présentait elle-même des fissures. Ce n'est pas la première fois que l'on découvre des fissures sur le réservoir externe, mais cette fois-ci la Nasa souhaite déterminer leur origine avant d'autoriser son lancement ! Pour compliquer la tâche des ingénieurs,ces réservoirs ne sont pas récupérés après le lancement. Lorsqu'ils sont vides, ils se détachent de l'orbiter et coulent au fond de l'océan. On ne peut donc rien apprendre des missions précédentes.

Réparation des fissures sur le réservoir externe de Discovery, qui n’a pas empêché la Nasa de reporter le lancement. © Nasa/Cory Huston

Un report coûteux pour la Nasa

Avant d'entamer les réparations, il va falloir déterminer si la structure même du réservoir favorise l'apparition de fissures, si l'alliage utilisé est en cause ou s'il s'agit d'un défaut dans sa préparation, ou encore si l'origine du problème vient de l'usinage du réservoir. Les autres réservoirs, déjà construits, vont être inspectés.

Ce report va coûter cher à la Nasa qui tentait d'obtenir du Congrès américain une rallonge pour financer un dernier vol de la navette Atlantis, en juin 2011. Bien que ce vol soit toujours planifié, il est à craindre que si des réparations sont nécessaires sur les trois derniers réservoirs, la Nasa ne soit pas en mesure d'obtenir le financement pour toutes les missions prévues.

Cela vous intéressera aussi