La navette Discovery, en charge de la mission STS-133, au début de son voyage terrestre (et nocturne) entre le hangar d’assemblage et le pas de tir. © Nasa/Tony Gray

Sciences

Discovery prête pour son ultime vol

ActualitéClassé sous :Astronautique , annulation du lancement , navette Discovery

Après l'annulation du lancement de ce lundi 1er novembre, la navette Discovery, entrée en service en 1984, décollera demain mercredi pour son dernier vol. En février 2011, Endeavour prendra le chemin de l'espace et devrait être la toute dernière navette à voler, à moins que la Nasa puisse organiser une mission en juin.

Pour sa dernière mission avant son entrée au musée, la navette Discovery s'est offert un court sursis grâce à un petit caprice technique au niveau de joints dans ses moteurs. Le lancement prévu lundi 1er novembre a donc été annulé.

Discovery s'envolera finalement mercredi 3 novembre à 15 h 52 en heure locale (soit 20 h 52 en heure française). Pour cette vénérable navette, ce sera son trente-neuvième et dernier décollage, vingt-six ans après son baptême de l'air.

Six astronautes s'envoleront à son bord vers l'ISS, pour une mission de onze jours, au cours de laquelle seront livrés du ravitaillement, un robot humanoïde et le module permanent PMM (Permanent Multipurpose Module). En voyageant vers l'ISS, cet équipage de six astronautes pourra se remémorer les faits marquants de l'histoire de cette navette qui a notamment transporté le télescope spatial Hubble (avril 1990), la sonde Ulysse destinée à l'exploration des régions polaires du Soleil (octobre 1990) et l'ancien sénateur des États-Unis John Glenn lors de la mission STS-95. En 1962, il avait été le premier Américain à effectuer un vol orbital. Il avait également été, en 1998 (à bord de la navette), la personne la plus âgée à accomplir un vol spatial : il avait alors 77 ans.

Dernier vol pour Discovery

L'équipage de STS-133 installera le module permanent PMM qui restera accroché à la Station pendant au moins dix ans. Ce module est en fait Leonardo, un des trois MPLM (Multi-Purpose Logistics Module) construits par Thales Alenia Space et transformé par la firme européenne pour l'adapter à sa nouvelle fonction. Quant à Robonaut-2, l'équipage le présentera aux résidents de la Station. Cette machine d'apparence humaine a été conçue par General Motors et la Nasa pour devenir un membre à part entière des équipages de l'ISS, en participant à certaines tâches. Il reste officiellement un seul vol pour la flotte de navettes spatiales.

Fin février 2011, Endeavour s'envolera vers l'ISS pour ce qui devrait être l'ultime mission d'une « shuttle ». Toutefois, le budget de la Nasa prévoit la possibilité d'un vol au mois de juin. Qu'il ait lieu ou pas, 2011 sera l'année de la retraite pour ces vaisseaux récupérables venus du siècle précédent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi