Sciences

Columbia STS-107: analyse des données scientifiques recueillies pendant la mission

ActualitéClassé sous :Astronautique

-

Les scientifiques de la Nasa continuent à analyser les données recueillies à bord de la dernière mission de Columbia (STS -107) par les défunts astronautes. Durant les 16 jours de son voyage orbital, plus de 80 expériences ont été conduites, pour des scientifiques, des étudiants, ou des entreprises.

La grande majorité des expériences traitaient des recherches en combustion, matériaux, et mécanique des fluides et selon David Liskowsky, responsable du programme scientifique de cette mission, 50 à 90 % des données attendues furent acquises. Pour la plupart des recherches sur des organismes vivants, comme les données devaient être traitées après l'atterrissage, aucun résultat n'est disponible.

De plus, le matériel embarqué a très bien fonctionné, ce qui selon Liskowsky permet de démontrer en plus de l'excellence des données scientifiques recueillies, l'intérêt des missions menées par les navettes.

Compte-Rendu

  • 1. Les experts estiment qu'une analyse attentive des résultats des expériences  de mécanique de matière granulaire (MGM) permettra d'atteindre de 50 à 60 % des objectifs scientifiques prévus. Les expériences ont utilisé la microgravité présente en orbite pour tester l'écoulement de colonnes de sable dans des conditions qui ne peuvent pas être obtenues sur terre. Les connaissances obtenues grâce à ces expériences seront appliquées pour améliorer les fondations des bâtiments et mieux comprendre comment les tremblements de terre perturbent le sol et le sable.
  • 2. Presque toutes les données de l'expérience  de viscosité critique du Xénon, parrainée par l'Institut National des technologies, ont été envoyées avant le retour sur terre. Cette expérience consistait à mesurer les changements de viscosité du Xénon. Le Xénon a été choisi car c'est un fluide pur avec une structure très simple et une température critique juste en dessous de la température ambiante. Ces résultats devraient permettre de mieux comprendre le comportement des fluides complexes (de type thixotrope) comme la peinture. Ces liquides ont la particularité de pouvoir se présenter sous deux formes. Une forme liquide comme l'eau, ou une forme visqueuse comme le miel. Le changement d'état se produit par agitation du liquide.
  • 3. STARNAV, un système de navigation dans l'espace conçu par "Texas A&M University" a atteint tous ses objectifs. Ce système a pour but de déterminer précisément l'attitude d'un vaisseau spatial sans connaissance a priori de sa position.
  • 4. SPACEHAB Cette expérience a donné de nombreux résultats très surprenants (qui n'ont pas été communiqués). Des étudiants d'Australie, de Chine, d'Israël, du Japon, du Liechtenstein et des Etats-Unis ont conçu les 6 expériences réalisées. Ils ont reçu journalièrement des vidéos, des photos ainsi que des mesures de l'humidité et de température pour leurs expériences. Ils ont ainsi pu réaliser 70% de leurs objectifs consistant à étudier l'effet de la faible gravité sur le comportement et le développement des fourmis, des abeilles, des vers à soie, et des oeufs de poisson. Ils ont aussi étudié la croissance aléatoire de cristaux de Cobalt et de Calcium, ainsi que la formation de la toile des araignées.
  • 5. SOLCON. C'est une expérience de mesure de la constante solaire, préparée par l'Institut Météorologique Royal Belge, parrainée par la NASA. Le but était d'étudier et d'identifier les variations de la constante solaire durant un cycle solaire complet. Cette expérience a été un succès à 100%.
  • 6. LPT (Émetteur récepteur de faible puissance).Cette expérience a aussi atteint 100% de ses objectifs. Les expériences ont démontré la capacité du LPT à communiquer et à assurer la navigation dans l'espace. Ces résultats seront utilisés pour obtenir une meilleure rentabilité des futurs satellites.
  • 7. MEIDEX (Expérience Israélienne sur l'influence des poussières sur le climat). Ils ont obtenu des images d'un nuage de poussière au-dessus de la forêt Amazonienne, illustrant comment les interactions complexes entre la fumée et l'atmosphère peuvent influencer le temps et le climat.
Photo du Mt. Fuji (île de Honshu, Japon) prise par la caméra numérique embarquée crédit : NASA
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi