Cela vous intéressera aussi

Le xénon présente la particularité d'être le gazgaz rare le plus rare (et donc le plus cher) derrière l'argonargon, ce dernier n'ayant que des isotopesisotopes radioactifs.

Généralités

  • Symbole : Xe
  • Numéro atomique : 54
  • Électrons par niveau d'énergieénergie : 2, 8, 18, 18, 8
  • Masse atomique : 131,293 u
  • Isotopes les plus stables : 132Xe stable avec 78 neutronsneutrons (26,9 %), 129Xe stable avec 75 neutrons (26,4 %), 131Xe stable avec 77 neutrons (21,29 %), 134Xe stable avec 80 neutrons (10,4 %), 130Xe stable avec 76 neutrons (4,1 %), 128Xe stable avec 74 neutrons (1,91 %)
  • Série : gaz rares
  • Groupe, période, bloc : 18 (VIIIA), 5, p
  • Densité : 0,005887 (gaz), 2,95 (liquideliquide), 3,64 (solidesolide, point triplepoint triple)
  • Point de fusionfusion : -111,74 °C
  • Point d'ébullition : -108,09 °C

Historique du xénon

Le xénon a été découvert par Ramsay et Travers en 1898, peu de temps après le kryptonkrypton et le néonnéon, qu'ils ont également mis en évidence.

Propriétés du xénon

Le xénon est incolore et inodore. Il émet une lumièrelumière bleutée ou violette quand il est sollicité dans une lampe à décharge. Cet élément présente un état métallique sous une pressionpression au-delà de plusieurs gigapascals. Certains oxydants très puissants peuvent l'oxyder.

Utilisation du xénon

En optique, le xénon est retrouvé dans les lampes à décharge. Il permet en effet de produire une lumière proche de celle du soleilsoleil à midi. Ces lampes équipent aussi depuis peu certains phares d'automobilesautomobiles, à la lumière légèrement bleutée. Un mélange de xénon et de néon est employé dans les cellules des écrans plasmaplasma. Un effet laserlaser lié au xénon a été découvert en 1962. Au sein des moteurs ioniquesmoteurs ioniques dans le domaine spatial, c'est le xénon qui est le plus couramment utilisé. Le xénon est aussi employé en imagerie médicale et parfois en anesthésieanesthésie.

Existe-t-il des composés du xénon ?

Bien qu'on ait longtemps cru à l'inactivité chimique du xénon, il forme quelques dizaines de composés avec d'autres atomesatomes, probablement en raison de la forte polarisabilité de son cortège électronique, supérieure à celle du krypton (qui forme aussi quelques composés). On note ainsi la possibilité de fabriquer des fluorures, des oxydes ou encore des oxyfluorures de xénon, ainsi que d'autres composés non fluorés.