Le découvreur d’un nouvel élément n’a le droit que de lui suggérer un nom. © Shawn Hempel, Fotolia

Sciences

Tableau périodique : comment nomme-t-on un nouvel élément ?

Question/RéponseClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , tableau de Mendeleïev

Lorsqu'un nouvel élément est découvert, c'est aujourd'hui à l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) que revient l'honneur de valider son nom. Et pour éviter les polémiques, elle a édicté des règles simples et précises en la matière.

En chimie comme dans toutes les autres disciplines, il est important de pouvoir donner des noms aux choses. Et en l'occurrence, aux éléments sur lesquels on travaille. Cela semble une évidence. Pourtant au fil des siècles la dénomination des éléments ne s'est pas faite sans difficulté. Lorsque des chercheurs découvraient simultanément un nouvel élément, par exemple. Ainsi l'azote, que l'on connaît bien, s'est parfois appelé nitrogène. Le sodium a été connu sous le nom de natrium. Et le plutonium a été qualifié d'hesperium.

Des difficultés venant notamment du fait qu'il n'a longtemps pas existé d'instance reconnue en la matière. Mais depuis 1919, l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) a pris la question à son compte. Elle est devenue la seule habilitée à entériner le nom d'un élément chimique nouvellement découvert lors d'un congrès biannuel. Et les règles à respecter sont précisément édictées.

En attendant l’approbation de son nom par l’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA), tout nouvel élément est désigné par son numéro atomique comme ça a été le cas pour l’élément 118 – ou ununoctium en référence à son numéro atomique en latin – que l’on appelle depuis novembre 2016, l’oganesson. © JEGAS RA, Fotolia

Des règles précises

D'abord, c'est au découvreur de l'élément - la paternité de la découverte étant au préalable confirmée par la même UICPA et par l'Union internationale de physique pure et appliquée (UIPPA) - qu'il revient le privilège de proposer un nom. Ce nom doit être inspiré :

Le nom, bien sûr, doit être différent de ceux des autres éléments. Tout comme le symbole proposé pour le représenter.

Un panel d'experts désignés par la Division de chimie inorganique de l'UICPA se prononce alors puis recommande un nom au Conseil de l'UICPA pour validation définitive. Il est par ailleurs à noter que la dénomination définitive d'un élément doit s'accorder avec sa position dans le tableau périodique. Ainsi, l'ensemble des éléments du groupe 18 - à l'exception de l'hélium - se terminent en « on ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Quel est l'élément le plus abondant dans l'univers ?  Les étoiles, les planètes, les galaxies où encore les humains sont faits de différents atomes. Mais lequel est le plus abondant dans l’univers ? C’est à cette question que tente de répondre la chaîne Discovery Science durant cette courte vidéo.