Sciences

Rubidium

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , rubidium
Le rubidium, un métal alcalin mou et argenté, a été découvert grâce à l'analyse spectrale. © Dnn87, Wikimedia Commons, CC by 3.0

Premier élément de la cinquième période du tableau périodique des éléments, le rubidium doit son nom au rouge de ses raies spectrales qui ont permis sa découverte. « Rubidus » signifie en effet « rouge-brun » en latin.

Généralités

  • Symbole : Rb
  • Numéro atomique : 37
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 8, 1
  • Masse atomique : 85,4678 u
  • Isotopes les plus stables : 85Rb stable avec 48 neutrons (72,17 %)
  • Série : métaux alcalins
  • Groupe, période, bloc : 1 (IA), 5, s
  • Densité : 1,532 (solide, 20 °C), 1,475 (liquide, 39 °C)
  • Point de fusion : 39,30 °C
  • Point d'ébullition : 688 °C

Historique du rubidium

Les chimistes Bunsen et Kirchhoff font la découverte du rubidium dans la lépidolite en 1861.

Propriétés du rubidium

Métal alcalin mou et argenté, le rubidium peut être maintenu liquide à température ambiante par surfusion. Comme les autres métaux alcalins, le rubidium s'enflamme spontanément au contact de l'air. Il réagit violemment avec l'eau.

Utilisation du rubidium

L'alliage de césium et de rubidium est utilisé dans le domaine photovoltaïque. Certains verres de sécurité contiennent du rubidium. Une transition hyperfine de 87Rb est employée par des horloges atomiques. Dans les tubes cathodiques, le rubidium est un capteur de gaz. Des feux d'artifice violets utilisent le rubidium pour obtenir cette couleur.

Effets du rubidium sur la santé

Le rubidium est modérément toxique en cas d'ingestion. Mis à feu, il peut provoquer des brûlures thermiques. Sa réaction avec l'humidité forme un hydroxyde qui peut brûler chimiquement la peau.

Cela vous intéressera aussi