Cela vous intéressera aussi

La constante solaire correspond au flux solaire reçu sur une surface de 1 m2 située à 1 UAUA de distance du Soleil et exposée perpendiculairement à ses rayons, sans atmosphère pour les absorber partiellement. Elle s'exprime en W/m2 et varie au cours de l'année, en fonction de la position de la Terre sur son orbiteorbite. Au périhéliepérihélie, elle est la plus forte et tourne autour de 1.412 W/m2, tandis qu'elle est la plus faible au moment de l'aphélieaphélie, atteignant environ 1.320 W/m2, pour une moyenne d'environ 1.361 W/m2.

Cette valeur est à distinguer du rayonnement solairerayonnement solaire incident moyen, qui se calcule en prenant en compte la dissipation de cette énergieénergie sur l'ensemble de la surface de la Terre, quatre fois plus importante que la surface du disque équatorial. Ainsi, le rayonnement solaire incident moyen correspond à la constante solaire divisée par quatre, soit environ 340 W/m2. Ces données sont prises en compte dans le bilan radiatif terrestre.