Environ 4 % des adultes sont allergiques aux chats. Certaines races sont réputées pour être naturellement moins allergisantes, mais est-ce vraiment le cas ? Un chat castré ou sans poils présente-t-il aussi moins de risques ?


au sommaire


    Les allergies aux chats concernent environ 4 % des adultes et elles ne sont pas dues aux poils mais à la salive. Le principal allergène est la protéine Feld1, naturellement produite par ses glandes salivaires et lacrymales. Comme le chat se lèche souvent, l'allergène se répand sur tout le pelage de l'animal et lorsque les poils tombent, il est libéré dans l'airair et entraîne différents symptômes : toux, éternuements, congestion nasale, urticaireurticaire, yeuxyeux rouges, voire crise d'asthmecrise d'asthme et œdèmeœdème de Quint.

    Les races de chat qui produisent moins d’allergènes

    Certaines races de chats sont réputées être moins allergènes : le Bleu russe, le Sibérien, l'Abyssin, le Devon Rex, le Cornish Rex ou le Balinais seraient des chats hypoallergéniques. Un argument souvent utilisé par les éleveurs pour vous vendre ces races. Malgré ses longs poils, le Sibérien est effectivement le chat qui produit le moins de protéine Feld1. Les autres races citées génèrent également moins de Feld1, mais aucun animal, et donc aucun chat, n'est 100 % hypoallergénique : même une faible quantité suffit à déclencher une allergieallergie.

    De tous les chats hypoallergéniques, le chat sibérien est la race qui produit le moins d’allergènes. © Tristan Nitot, Flickr
    De tous les chats hypoallergéniques, le chat sibérien est la race qui produit le moins d’allergènes. © Tristan Nitot, Flickr

    Les races ayant peu ou pas de poils, comme le Sphinx, ne sont pas non plus une garantie, car les allergènes sont aussi produits par les glandes sébacées de la peau et même les glandes anales. De plus, au moins sept autres allergènes du chat ont été identifiés en dehors de la protéine Feld1. Enfin, la concentration de Feld1 dans la salive est fortement variable d'un animal à l'autre, et ce, quelle que soit la race ou le sexe. Bref, la notion de « chat hypoallergénique » est largement exagérée.

    Un chat castré est-il moins allergène ?

    Bon nombre d'autres idées reçues circulent sur les chats hypoallergéniques, comme le fait que les chats castrés produiraient moins d'allergènes, ou que les couleurscouleurs foncées de pelage déclencheraient plus de réactions allergiques que les couleurs claires. Il n'existe aucune preuve scientifique à ces assertions. Certaines sociétés ont même tenté de créer des chats hypoallergéniques (vendus très cher !) avec des manipulations génétiquesgénétiques, sans grand succès.

    Allergie au chat : que faire ?

    Les personnes ayant un terrain allergique (notamment de l'asthme) ont malheureusement une probabilité très élevée de développer une réaction en contact avec un chat. On peut limiter les symptômes en passant régulièrement l'aspirateur pour éliminer les poils (tapis, coussins, moquettemoquette, rideaux...). En revanche, les extracteursextracteurs d'air et le lavage du chat n'ont que peu d'effet sur la concentration de Feld1 dans l'air. La seule mesure réellement efficace est l'éviction complète de l'animal.

    Voir aussi

    Découvrez le comparatif des meilleurs aspirateurs sans fil pour les poils d'animaux

    Les chats, solitaires et attachants

    Chaton tout mignonLes oreilles repliées du scottish foldLa grande souplesse du chatLa vue du chat et son regard perçantLes moustaches du chatLes longs poils du chat persanLe bunny catLe chat sauvageLe chat thaï, un cousin du siamoisLe savannah, moitié chat moitié servalLe selkirk rex, une boule de poils frisésLe Mekong bobtailLa sieste des chatonsLe chartreux, un des plus vieux chats du mondeLe Maine coon, des gènes de raton laveur ?Le ragdoll, une poupée de chiffonL'oriental, un siamois à la robe colorée
    Chaton tout mignon

    Les chatons naissent sourds, et ce n'est qu'après plusieurs semaines que leur ouïe atteint son plein potentiel. Les yeuxyeux ne s'ouvrent que dans la deuxième semaine de vie. Ils sont bleus au début et prennent leur couleurcouleur définitive après environ deux mois.

    © Aka, Wikimedia Commons, cc by sa 2.5