Cette tique qui rend allergique à la viande

Classé sous :Allergies , Alimentation , viande
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Allergies d’automne : de quoi faut-il se méfier ?  Les allergies saisonnières sont très fréquentes au printemps et à l’automne. Mais certaines plantes très allergisantes répandent leur pollen entre août et octobre, contribuant à des rhinites, conjonctivites et asthme. 

Les tiques sont des ectoparasites vecteurs de plusieurs maladies, dont la maladie de Lyme, mais ils peuvent aussi vous rendre allergique à la viande ! Comment cela est-il possible ? En Europe, l'espèce responsable de l'allergie à l'« alpha-gal » est Ixodes ricinus, que l'on appelle parfois la tique du mouton. Lorsque la tique pique, elle injecte dans le sang des protéines qui portent l'alpha-gal. Le système immunitaire réagit à cette molécule étrangère et constitue une réserve d'Ig E prête à neutraliser l'oligosaccharide.

Problème, l'alpha-gal est présent dans la viande issue de mammifères (bœuf, porc, mouton). Les symptômes apparaissent dans les trois à six heures suivant la consommation de viande. L'allergie se manifeste par des démangeaisons dans la gorge, des nausées, des crampes abdominales, des diarrhées, mais aussi par des symptômes cutanés et respiratoires. Les personnes allergiques à l'alpha-gal réagissent aussi aux produits de santé contenant la molécule dans des ingrédients dérivés des mammifères.

Il n'existe pas actuellement de traitement contre l'allergie à l'alpha-gal outre les médicaments qui permettent d'entraver le choc anaphylactique. Les patients concernés doivent éviter de consommer les aliments susceptibles de déclencher l'allergie. Si Ixodes ricinus est présente à travers toute l'Europe, les cas d'allergie à l'alpha-gal restent rares.

Une tique engorgée de l'espèce Ixodes ricinus. © Richard Bartz, Wikimédia, CC-BY-SA 2.5