Les chats sont de grands flemmards, la science le confirme

Classé sous :chat , Alimentation , effort

En 1963, un psychologue animal a observé une démarche surprenante chez des rats. Entre une alimentation gratuite et une alimentation obtenue par l'effort, ces animaux choisissaient la seconde option. Ce comportement, nommé contrafreeloading, a été ensuite testé chez plusieurs autres espèces. Des animaux de laboratoire (pigeons), des animaux sauvages mais captifs (ours, chimpanzés), et des animaux domestiques (vaches, cochons, chiens). À chaque fois, l'huile de coude était préférée à la facilité.

Sauf chez les chats. Tel est le constat d'une étude présentée à l'Animal Behavior Society Virtual Conference. « Il existe différentes théories expliquant pourquoi les animaux » ont ce comportement, explique Mikel Delgado, coauteur de l'étude, « y compris l'ennui dans un environnement captif, la stimulation des comportements naturels de recherche de nourriture, ou la création d'un sentiment de contrôle sur l'environnement et les résultats ».

Les chercheurs ont proposé à 18 chats domestiques un puzzle alimentaire et un plateau contenant de la nourriture. « Ce n'est pas que les chats n'utilisaient jamais le puzzle, ils l'utilisaient simplement moins, y mangeaient moins, et consommaient généralement de la nourriture disponible gratuitement en premier », observe Mikel Delgado. Des résultats qui n'indiquent aucun signe de contrafreeloading chez nos félins de canapé.

Une vie de chat. © Giedriius, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Connaissez-vous ces faits sur les chats ?  Le Chat suit l'Homme depuis bien longtemps maintenant... Mais pensez-vous vraiment connaître ses capacités ? Certaines sont insolites, alors que d'autres lui donnent un côté extraordinaire !