Santé

Prothèses dentaires fixes : couronne, bridge et onlay/inlay

Dossier - Dents : la santé buccodentaire
DossierClassé sous :dents , médecine , dentaire

L'hygiène buccodentaire est capitale pour garder des dents blanches mais surtout pour prévenir les risques de pathologies parodontales. Découvrez toutes nos astuces pour prendre soin de vos petites quenottes.

  
DossiersDents : la santé buccodentaire
 

Prothèses dentaires fixes ou amovibles, il convient de choisir le type de prothèses que le spécialiste va fixer. Outre l'aspect esthétique non négligeable, une absence de dent peut provoquer un manque de confiance en soi et une gêne pour sourire. Parmi les prothèses dentaires fixes, on trouve les couronnes, les bridges et les onlay/inlay.

Les prothèses dentaires fixes. © Golubovy - Fotolia

Les prothèses fixes offrent une large variété au patient souffrant en majorité d'une dentition non alignée ou lorsqu'une dent est absente.

Prothèse fixe : la couronne

La couronne dentaire a l'aspect d'une dent réelle. Elle peut être posée en cas de dents manquantes, détériorées par une lésion carieuse ou dévitalisées. Elle est cimentée directement sur la racine. Le plus souvent la couronne est fabriquée en céramique ou en porcelaine car cette matière est facilement maniable pour pouvoir sculpter une nouvelle dent et présente une couleur blanche immaculée. Cependant, on peut en trouver dans un alliage de nickel et de crime ou d'or qui permet de garantir une certaine solidité mais qui n'est pas très populaire pour des questions esthétiques évidentes.

Pose d'une couronne dentaire. © Chatsam, Wikipédia CC by sa 3.0

Prothèse fixe : le bridge

Le bridge dentaire vise à remplacer une ou plusieurs dents absentes mais il a besoin de piliers. Ainsi, il va se servir des deux dents avoisinantes, retaillées pour l'occasion, pour pouvoir se fixer. Le patient se trouve donc face à deux piliers et trois éléments dentaires. Le bridge est scellé ou collé.

On distingue deux sortes de bridge. Le premier, appelé pont traditionnel, réfère à la fabrication de trois dents en tout. L'une se trouve être la dent manquante et les deux autres sont pour les deux piliers adjacents. La seconde s'intitule pont papillon c'est-à-dire que les deux dents qui vont supporter deux petits ailerons métalliques de soutien de la dent absente. Bien qu'il soit facile à nettoyer lors du brossage, le coût d'un bridge demeure onéreux dans la mesure où le chirurgien dentaire est obligé de faire le prix pour trois couronnes et de ciseler les dents de côté qui sont saines.

Le onlay/inlay

La technique prothétique du onlay/inlay permet de reconstituer et de consolider grâce à un matériau composite une dent détériorée par une pathologie carieuse à l'extérieur ou à l'intérieur. Cette méthode invite à garder la dent vivante. Elle vise à combler une cavité qui s'est formée petit à petit. L'onlay recouvre la dent par un collage similaire à celle initiale alors que l'inlay répare la dent à l'intérieur, elle est scellée par du ciment. Cette technique est un exemple typique d'une pratique dentaire moins agressive et moins intrusive. À propos de cette nouveauté révolutionnaire, on peut lire dans le livre Prothèse dentaire : principes et stratégies thérapeutiques, de Bengt Öwall que « les progrès en dentisterie adhésive ont ouvert des possibilités sur le collage de la céramique et de la résine à l'émail et à la dentine, réduisant de ce fait l'utilisation conventionnelle des restaurations à l'amalgame et métallique. On a prouvé que l'adhésion à l'émail avait une résistance très élevée, alors que le collage à la dentine ne semble pas encore avoir la même prédictibilité ».

Dentisterie esthétique : les facettes artificielles

Les facettes artificielles sont un moyen efficace pour restituer même sur une dent saine un alignement de la dentition, une dent cassée ou ébréchée, un défaut local de couleur. Elle fait donc plus appel à un aspect esthétique ou cosmétique de la dentisterie moderne. La pose de facette nécessite une abrasion d'environ un demi-millimètre d'émail (appelée également améloplastie) avant de pouvoir coller la céramique. De plus, elle est irréversible puisqu'elle nécessite de tailler les dents de façon définitive.  Avec un bon traitement et une hygiène dentaire impeccable, cette méthode permet de durer à peu près dix ans.

Les facettes artificielles. © consult-pro.com