La gingivitegingivite représente le premier stade des inflammationsinflammations les plus diagnostiquées parmi les maladies parodontales.

La gingivite provoque un gonflement des gencives. Sur cette photo, des gencives saines. © Mohamed Hamze, Domaine public
La gingivite provoque un gonflement des gencives. Sur cette photo, des gencives saines. © Mohamed Hamze, Domaine public

Les symptômes d'une gingivite 

Elle trouve son origine dans le développement des bactéries présentes dans la bouche. Ce phénomène peut être amplifié chez les adolescents porteurs d'appareil orthodontique, par un mauvais alignement des dents qui enserrent les bactériesbactéries et qui favorisent donc la plaque dentaire. La gingivite ne touche que les gencives, entraîne un gonflement de celles-ci qui saignent régulièrement lors des brossages. De plus, les gencives se remarquent par leur couleurcouleur rouge et leur aspect lisse. Elle fait figure d'alerte d'une certaine sensibilité des tissus de soutien de la dent. Le traitement consiste à pratiquer un détartragedétartrage mécanique ou à l'aide d'ultrasonsultrasons qui soigne de manière réversibleréversible la gingivite.

Les poches parodontales : un traitement lourd

L'aggravation de la gingivite peut se traduire par l'apparition de poches parodontales (c'est-à-dire un espace important) qui s'immiscent sous la gencive et détériorent le lien entre la racine de la dent et la gencive. Cependant, la dent demeure bien accrochée, il n'y a donc aucun risque qu'elle bouge. Le traitement est un peu plus lourd puisqu'il s'agit de pratiquer un curetagecuretage (sorte de gros détartrage sous la gencive) sous anesthésieanesthésie locale. De plus, cette méthode nécessite une prise d'antibiotiques et plusieurs séances chez son praticien.