Cela vous intéressera aussi

Le terme amalgame est employé en minéralogie, en chimiechimie, en métallurgie et en dentisteriedentisterie. De manière générale, un amalgame - liquideliquide, pâteux ou solidesolide - correspond à un alliage métallique de mercuremercure et d'autres métauxmétaux, qu'il soit naturel ou obtenu artificiellement.

Le mercure a en effet tendance à s'allier facilement avec de nombreux métaux à température ambiante. Presque tous peuvent former des amalgames à l'exception du ferfer, du platineplatine, du tantaletantale et du tungstènetungstène.

En minéralogie, l'amalgame désigne plus spécifiquement une variété d'argent natif contenant du mercure, l'arquérite. Ce type de minéralminéral qui se compose à 87 % d'argentargent et à 13 % de mercure est très rare. Jusqu'à présent, on n'en a trouvé que sur quatre sites au monde.

Un amalgame, un minéral particulièrement rare que l’on ne trouve que dans quatre endroits sur Terre : deux au Chili et deux au Canada. © Rob Lavinsky, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Un amalgame, un minéral particulièrement rare que l’on ne trouve que dans quatre endroits sur Terre : deux au Chili et deux au Canada. © Rob Lavinsky, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Types d'amalgames : amalgames d'étain, de cuivre, d'argent…

L'amalgame d'étainétain a longtemps été utilisé pour fabriquer le tain des miroirs. Celui de cuivrecuivre sert à la réparation de la porcelaine. L'amalgame de thalliumthallium - qui ne se solidifie pas avant -58 °C - est utilisé dans les thermomètresthermomètres à basse température.

Quant à l'amalgame d'argent, il est utilisé en dentisterie pour obturer les cavités dentaires laissées par l'élimination de caries. D'autres métaux lui sont ajoutés pour en améliorer les propriétés : l'étain pour faciliter l'amalgamation et donner de la plasticitéplasticité, le cuivre pour empêcher l'étain de se lier au mercure, le zinczinc (en faible quantité) qui tient un rôle de désoxydant pendant la coulée, et d'autres encore que parfois les fabricants gardent secrets.

Notez que lorsqu'on chauffe un amalgame, on parvient à séparer les métaux du mercure. Ce procédé peut servir à l'extraction de métaux précieux comme l'or. L'amalgame de ce dernier est également utilisé pour la confection de dorures.