Sciences

Télescope HI-C : la couronne solaire vue comme jamais auparavant

ActualitéClassé sous :Astronomie , soleil , couronne solaire

Si le télescope spatial Hubble fait les beaux jours de l'astronomie moderne, en raison de son exceptionnelle longévité, HI-C a, quant à lui, observé le Soleil pendant seulement 381 secondes ! Et ce pour la plus grande satisfaction des spécialistes de notre étoile, qui ont obtenu des vues sans précédent de la couronne solaire.

Comme le montre l'image de la couronne solaire acquise par le petit télescope spatial HI-C (image du bas), la résolution est bien meilleure que ce que permet l'Observatoire spatial du Soleil, SDO. Des détails de la même région, simplement suggérés sur l'image de SDO (image du haut), sont clairement visibles avec HI-C. © Nasa

Le très petit télescope HI-C, dont nous annoncions le lancement pour une mission de 620 secondes d'observation du Soleil, a si bien fonctionné que le chercheur responsable du projet parle de « percée remarquable et importante dans l'étude de la couronne solaire ». Cet engouement s'explique par les photos prises par ce télescope qui dévoile la couronne solaire avec des détails jamais observés auparavant.

Ce télescope, dont le diamètre n'est que de 23 cm, a été lancé le 11 juillet par une fusée Black Brant, du même type que celle qui a mené à bien l'expérience de rentrée atmosphérique du bouclier gonflable Irve-3, dont la Nasa vient d'annoncer le succès. Sa petitesse contraste avec les innovations technologiques qu'il embarque, dont le système qui dirige la lumière vers le détecteur de la caméra et des miroirs d'une exceptionnelle acuité, jamais réalisés pour une mission spatiale.

Au décollage, la fusée Black Brant qui embarque le petit télescope d'observation du Soleil HI-C. © Nasa

HI-C photographie la mystérieuse couronne solaire

HI-C a pris des images cinq fois plus fines que celles faites par SDO, l'Observatoire spatial du Soleil en mission depuis avril 2010, fournissant des informations sans précédents de l'activité dynamique et de la structure de l'atmosphère solaire. Une première analyse des images faites par HI-C montre les structures que l'on pense être responsables du comportement dynamique du Soleil.

Si pendant des décennies les chercheurs ont essayé de comprendre pourquoi la couronne entourant la surface visible du Soleil est plus chaude (jusqu'à 2 millions de °C) que la surface (environ 5.500 °C), et d'où éclatent de violentes éruptions connues sous le nom d'éjections de masse coronale, de récentes observations satellitaires ont permis des avancées significatives dans la compréhension du système de chauffage de la couronne solaire.

HI-C a visé une région active du Soleil, s'étendant sur environ 53.000 km et large de 31.000 km près des taches NOAA 1520. Ces images révèlent les détails d'un enchevêtrement mêlant champs magnétiques et plasma solaire dans des structures complexes qui sont peut-être une des clés, sinon la clé, qui pourrait nous permettre de mieux prévoir l'apparition des taches solaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi