Ivermectine : médicament contre des maladies parasitaires tropicales et la gale. © Soni's, Adobe Stock
Santé

Ivermectine : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :médecine , médicaments , Parasites

Mis au point dans les années 1970, l'ivermectine est un médicament indiqué dans des pathologies parasitaires, notamment l'onchocercose (cécité des rivières) et les filarioses lymphatiques : pathologies tropicales transmises par des arthropodes. En Europe, ce produit est utilisé dans le traitement de la gale pour son action contre le sarcopte adulte.  

Mécanisme d’action de l’ivermectine

C'est en 2015 que le prix Nobel de médecine a été attribué à deux chercheurs, William Campbell et Satoshi Omura, pour leur découverte de l'avermectine, composé organique produit naturellement par des bactéries vivant dans le sol, Streptomyces avermitilis. Cette substance s'est avérée particulièrement intéressante pour le traitement des maladies parasitaires (vers) chez les animaux d'élevage. Un de ses dérivés, l'ivermectine a démontré une grande efficacité chez l'Homme en permettant de tuer les vers intestinaux, les vers filaires et les parasites externes (gale).

Avec une structure proche des macrolides antibiotiques, cette substance présente une affinité pour les canaux chlorures glutamate-dépendants, intervenant dans le fonctionnement des cellules nerveuses et musculaires des invertébrés. Elle génère, ainsi, l'augmentation de la perméabilité membranaire aux ions chlorures et inhibe la neurotransmission. Il s'ensuit une paralysie et la mort du parasite.

Chez l'Homme, elle agit comme un modulateur des récepteurs nicotiniques à l'acétylcholine dont le dérèglement peut entraîner un orage de cytokines pro-inflammatoires responsables de symptômes gravissimes.

 Streptomyces avermitilis : bactérie vivant dans le sol. © Hyun Tae-Woong, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Ivermectine et traitement de la Covid-19

Dans le cadre de la recherche de traitement contre la Covid-19, l'ivermectine a été proposé sur un repositionnement. Son activité antivirale à large spectre a été démontrée in vitro mais, à ce jour, le niveau de preuve quant à son action sur la réplication virale du SARS-CoV-2 est très bas. Possédant des propriétés ant-inflammatoires intéressantes, l'ivermectine participe à la réduction des symptômes de la Covid-19 sur le modèle animal (Institut Pasteur). Devant l'absence de preuve suffisante, les autorités sanitaires n'ont pas retenu l'ivermectine dans le traitement ou la prévention de la Covid-19.

 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !