10 actions à adopter pour sauver les abeilles © Schankz, Adobe Stock
Planète

10 actions à adopter pour sauver les abeilles

Question/RéponseClassé sous :Biodiversité , Abeille , abeille

[EN VIDÉO] 10 actions à adopter pour sauver les abeilles  Les abeilles sont des actrices indispensables dans la préservation de la biodiversité. Malheureusement, elles sont aussi menacées par les activités humaines. Voici donc 10 actions à adopter pour aider à les protéger. 

Les abeilles sont des actrices indispensables dans la préservation de la biodiversité. Malheureusement, elles sont aussi menacées par les activités humaines. Voici donc 10 actions à adopter pour aider à les protéger.

Un écosystème est un mécanisme complexe : chaque engrenage y est nécessaire et doit être à sa juste place pour que l'ensemble fonctionne correctement. Introduisez une variation, retirez une pièce, et l'équilibre subtil de l'appareil peut s'écrouler comme un château de cartes. Si la disparition de certaines pièces de cette machine peut nous sembler - en apparence - anodine, le retrait d'autres peut avoir des répercussions spectaculaires. Il en va ainsi pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Les insectes pollinisateurs, piliers de la biodiversité

Si les pollinisateurs peuvent prendre de nombreuses formes (les rongeurs, les reptiles et même les humains participent au voyage du pollen), on estime néanmoins qu'en Europe, 78% des fleurs sauvages et 84% des espèces cultivées de l'UE dépendent au moins en partie des insectes pour se reproduire. Au total, le rôle des insectes pollinisateurs équivaudrait à 15 milliards d'euros de production agricole par an d'après le Parlement européen. Ces petits acteurs ailés jouent non seulement un rôle crucial et indispensable pour environ 35% de la nourriture que nous trouvons dans nos assiettes (sans parler de leur impact sur l'alimentation du bétail), mais également dans l'équilibre d'un écosystème fragile.

Pourtant, de nombreux facteurs d'origine humaine tels que le changement climatique, la pollution, les pesticides, la réduction des habitats naturels, le déclin de la biodiversité végétale, et l'importation d'espèces invasives et de maladies, participent à une hécatombe massive de ces créatures. Une étude menée sur 150 prairies allemandes révèle que le nombre d'arthropodes y résidant aurait chuté de 78% ! On estime que parmi ces insectes, l'abeille, elle aussi en déclin, contribuerait à environ 40% de la pollinisation. Voici donc 10 actions à adopter pour tenter de protéger les abeilles, et de manière générale, offrir un environnement propice aux insectes pollinisateurs.

10 actions à adopter pour protéger les abeilles

  • Achetez du miel produit par des apiculteurs locaux

Faites le choix d'acheter un miel produit localement, directement auprès des producteurs de votre région ou dans des supermarchés spécialisés. Évitez les mélanges de miels ou les « faux miels », coupés aux sucres de riz ou de maïs.

  • Faites pousser des fleurs dans votre jardin, sur votre balcon ou à votre fenêtre

Pas besoin de verser dans l'extravagance : une sélection de plantes à fleurs mellifères indigènes fera très bien l'affaire. Trèfle, ail des ours, cosmos, aster, scabieuse, lavande, coquelicot, clématite, sauge vivace, glycine, chèvrefeuille, bleuet, basilic... Vous trouverez forcément votre bonheur parmi les nombreuses options disponibles.

  • Délaissez le gazon nu au profit d'une prairie fleurie

Envisagez de transformer tout ou une partie de votre jardin en prairie fleurie. Vous y gagnerez ainsi en temps d'entretien et fournirez aux pollinisateurs une véritable oasis de biodiversité végétale.

  • Installez un nichoir pour vos abeilles et laissez-les en paix

Si les grands hôtels à insectes ne bénéficient que rarement de l'approbation des entomologistes et n'ont jusqu'à présent pas fait leurs preuves auprès de la communauté scientifique, de plus modestes constructions peuvent fournir un abri bienvenu aux pollinisateurs. Pour les abeilles, optez pour un morceau de bois sec perforé ou pour des tiges creuses (roseaux, bambous, etc.), en veillant dans les deux cas à ce que les entrées soient dépourvues d'échardes.
Laisser les abeilles vivre leur vie plutôt que de tenter de se lancer dans un élevage aux proportions industrielles permet aux populations de se réguler naturellement et d'éviter une concurrence déloyale entre les abeilles domestiques et les autres insectes pollinisateurs, dont nous avons tout autant besoin pour maintenir un écosystème riche et équilibré.

  • Installez un point d'eau

Qui dit beaucoup d'exercice dit beaucoup d'eau. Il en va de même pour les insectes qui passent leur journée à polliniser. Pensez donc à installer un petit point d'eau pour vos visiteurs, agrémenté de quelques cailloux ou brindilles en guise de perchoirs.

  • Évitez à tout prix les pesticides

Ce n'est plus une nouveauté : les néonicotinoïdes, une classe d'insecticides agissant sur le système nerveux des insectes, ont un impact négatif sur la santé des abeilles. Mais il va aussi sans dire que les autres types de pesticides, y compris les herbicides, ne sont pas plus appréciés de nos amis ailées. Renseignez-vous sur les alternatives naturelles pour maintenir un jardin plus sain et plus vivant.

  • Si vous souhaitez aller plus loin, formez-vous à l'apiculture

Pour ceux disposant d'un jardin ou d'un espace sûr en extérieur où installer une ruche, renseignez-vous sur les méthodes d'apiculture avant de vous lancer. On ne s'improvise pas apiculteur ou apicultrice en un jour !

  • Si vous collectez votre miel, optez pour une approche bee-friendly

Les abeilles produisent souvent du miel en excès afin d'avoir des stocks suffisants en hiver. Vous pouvez donc envisager d'en collecter une part raisonnable pour votre propre consommation. Si vous constatez que vos abeilles viennent à manquer lors des mois les plus froids, restituez-leur une part de leur miel.

Conservez un enfumoir à vos côtés à chaque fois que vous ouvrez la ruche, mais limitez l'enfumage au maximum. Si cette technique est indéniablement efficace et naturelle, elle est néanmoins une cause de stress pour les abeilles. Apprenez à extraire les peignes sans déranger vos abeilles pour une colonie plus heureuse.

  • Si vous ne pouvez pas avoir de ruche, parrainez-en une

De nombreuses associations proposent de parrainer une ruche en échange de plusieurs pots de miel par an. Renseignez-vous en ligne pour trouver l'option qui vous convient le mieux.

  • Sensibilisez votre entourage à la cause des abeilles

Chacune de vos actions compte, mais c'est en agissant tous ensemble que nous pourrons efficacement participer à la préservation des insectes pollinisateurs. Parlez avec votre entourage, et si vous souhaitez aller plus loin, mobilisez vos élus et prenez part aux diverses campagnes de conservation et d'interdiction des pesticides, dangereux pour la santé des insectes, mais aussi pour celle des agriculteurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !