Avec la découverte des sources hydrothermalessources hydrothermales, c'est aussi tout un écosystèmeécosystème que l'on dévoile : températures, répartition des organismes... 

Paroi de fumeur hydrothermal. © Ifremer/Phare/Daniel Desbruyères

Paroi de fumeur hydrothermal. © Ifremer/Phare/Daniel Desbruyères 

Les sources hydrothermales

Le milieu hydrothermal est constitué de la partie externe de la zone de mélange entre d'une part le fluide surchauffé, acideacide (pH 3-4), chargé en éléments minérauxminéraux dont beaucoup sont toxiques (métauxmétaux lourds, sulfuressulfures, composés radioactifs), dépourvu d'oxygèneoxygène et d'autre part, l'eau de mer froide, bien oxygénée, et dont le pH est légèrement basique (pH 7-9).

La géométrie de ce biotopebiotope est complexe, car une partie importante du mélange se produit dans un réseau de conduits ou de réservoirs situés en subsurface. Le fumeur lui-même est entouré de nombreux évents tièdes dont la température est intermédiaire. Ainsi, de l'eau hydrothermale qui résulte du mélange, est émise par les fissures dans le basaltebasalte et à travers les éboulis sans qu'il soit toujours possible d'individualiser de véritables évents.

Un environnement instable

Ce mélange, entre deux fluides si différents, produit des précipitationsprécipitations minérales et de fortes turbulencesturbulences, qui se traduisent par des variations rapides de la température et de la chimiechimie du milieu en un point fixe, le milieu passant continuellement d'une influence hydrothermale à une influence océanique prédominante.

Les gradientsgradients horizontaux sont évidemment plus abrupts que les gradients verticaux : un submersible peut ainsi aisément s'approcher latéralement d'une source chaude (350°C) pour y effectuer des prélèvements sans prendre de risques pour sa sécurité, mais il ne peut passer au-dessus d'un fumeur ! De plus, le biotope hydrothermal est aussi sous l'effet des courants de fond, en particulier de courants de maréesmarées alternatifs.

Une distribution en auréoles

Dans un site hydrothermal, les organismes se distribuent en fonction de leurs préférences physicochimiques, et de leur capacité à résister à l'agressivité du milieu. On observe ainsi une distribution des différentes espècesespèces en auréoles concentriques autour des évents hydrothermaux.

Répartition des organismes autour des évents hydrothermaux. © Ifremer/Violaine Martin

Répartition des organismes autour des évents hydrothermaux. © Ifremer/Violaine Martin

Sur la ride du Pacifique oriental, on peut décrire une distribution typique des principales espèces, avec trois cercles concentriques formés :

  • des espèces brouteuses de tapis bactériens ;
  • des associations symbiotiques entre bactériesbactéries et invertébrésinvertébrés ;
  • des espèces filtreuses de particules.