Planète

Les vers de Pompéi, exemple de faune en milieu hydrothermal

Dossier - La vie dans les abysses
DossierClassé sous :zoologie , océanographie , abysses

-

Le milieu abyssal, où règnent le froid et l'obscurité, couvre 307 millions de kilomètres carrés, soit les deux tiers de la surface du globe. Longtemps considéré comme un désert (pas de lumière, pas de photosynthèse), il recèle en réalité une vie foisonnante...

  
DossiersLa vie dans les abysses
 

Dans l'environnement des cheminées hydrothermales, on rencontre donc des espèces qui se sont adaptées à ce milieu si particulier. Parmi elles se trouvent les vers de Pompéi, qui vivent exclusivement dans ce milieu.

Ver de Pompéi

La drôle de vie des vers de Pompéi

La description de la faune associée se poursuivit à l'intérieur de l'habitacle : « Il y a de drôles de poissons qui sont allongés le long de cet édifice. On dirait de petits morceaux d'intestin ! ».

Les parois des cheminées, dont les plus hautes peuvent atteindre une hauteur de 15 à 20 mètres, sont aussi couvertes par des tubes que les géologues ont baptisé « ver de Pompéi », car ces vers d'une dizaine de centimètres de long vivent sous une pluie constante de cendres. Les organismes ne peuvent vivre dans le fluide même, dont la température oscille entre 350 et 400° C. Aucun organisme vivant ne pourrait résister à des températures supérieures à 100° C pour les procaryotes (bactéries et archaebactéries) et à 55° C pour les organismes eucaryotes pluricellulaires (animaux des déserts).