Planète

Le Templo Mayor, la merveille cachée de Mexico

Dossier - Voyage au Mexique, pays mythique et fascinant
DossierClassé sous :Mexique , Mexico , Acapulco

-

Entre les déserts chauds et la jungle, le Mexique a abrité de grandes civilisations disparues, comme les Aztèques et les Mayas. Les grands temples vous attendent, d’El Tajín à Teotihuacán, sans oublier les décors enchanteurs de la mer des Caraïbes.

  
DossiersVoyage au Mexique, pays mythique et fascinant
 

Et dire que nous aurions pu ne jamais entendre parler du Templo Mayor, un site exceptionnel ! Alors qu'il était oublié pendant des siècles, c'est en bâtissant la nouvelle ville de Mexico que les archéologues sont tombés nez à nez avec ce trésor enfoui, témoin de la civilisation aztèque.

Vue d'une statue de Templo Mayor, Mexico City, Mexico. © Mike Peel CC-BY-SA-4.0

Le 21 février 1978, les ouvriers qui construisent la nouvelle ville de Mexico font une étrange découverte, un disque de pierre de 3,10 mètres de diamètre sur lequel était sculpté le corps démembré de Coyolxauhqui, la déesse de la Lune chez les Aztèques. Pour les historiens et les archéologues, cela ne fait pas de doute : les ouvriers ont bel et bien découvert le Templo Mayor, détruit par l'empire colonial espagnol au XVIe siècle, et dont on avait oublié l'emplacement exact. À la fin des années 1970, l'Institut national d'anthropologie et d'histoire préparait un projet de création d'un musée de Tenochtitlan, la capitale des Aztèques.

Le site du Templo Mayor, l’un des plus visités de Mexico, a été trouvé de manière fortuite sur un chantier. © Asufrita

Le 21 février 1978, les ouvriers qui construisent la nouvelle ville de Mexico font une étrange découverte, un disque de pierre de 3,10 mètres sur lequel était sculpté le corps démembré de la déesse Coyolxauhqui, déesse des Ténèbres. Pour les historiens et les archéologues, cela ne fait pas de doute : les ouvriers ont bel et bien découvert le Templo Mayor, détruit par l'empire colonial espagnol au XVIe siècle, et dont on avait oublié l'emplacement exact. A la fin des années 70, l'Institut national d'anthropologie et d'histoire préparait un projet de création d'un musée de Tenochtitlan, la capitale des Aztèques.

Escalier de 45 mètres

Mais après cette incroyable découverte, les autorités changent leur fusil d'épaule, et programment des fouilles de grande envergure, le Programme Templo Mayor, qui va permettre de sortir de terre les ruines monumentales du temple. Et tant pis pour les chantiers en cours ! Pour exhumer le site, les archéologues ont fait raser des immeubles et des magasins, et ont coupé une artère de la capitale du Mexique. À l'arrivée, les fouilles ont mis en évidence 13 phases de construction, étalées entre 1375 et 1519, notamment celle du double escalier de la pyramide, d'une hauteur de 45 mètres !

Aujourd'hui, un musée consacré aux objets retrouvés lors de la reconstruction du temple a été installé au milieu du site, et aide à mieux comprendre les rites aztèques d'antan. Entre autres, on peut admirer un guerrier aigle, une statue de Mictlantecuhtli, dieu de la mort, ou encore un tzompantli, une structure de poteaux en bois sur lesquels sont empalés des crânes humains.