Planète

Le musée Frida Kahlo, ou la Maison bleue

Dossier - Voyage au Mexique, pays mythique et fascinant
DossierClassé sous :Mexique , Mexico , Acapulco

-

Entre les déserts chauds et la jungle, le Mexique a abrité de grandes civilisations disparues, comme les Aztèques et les Mayas. Les grands temples vous attendent, d’El Tajín à Teotihuacán, sans oublier les décors enchanteurs de la mer des Caraïbes.

  
DossiersVoyage au Mexique, pays mythique et fascinant
 

Si vous vous baladez dans la banlieue de Mexico, dans le quartier de Coyoacán, ce musée consacré à la plus célèbre des peintres mexicaines ne manquera pas d'attirer votre regard.

La Maison Bleue, Frida Kahlo Museum Mexico City. © Anagoria CC BY 3.0

On l'appelle la Casa Azul, la Maison bleue, en référence à la couleur qui orne les murs extérieurs et intérieurs de cette demeure. C'est ici que le 6 juillet 1907 naquit une certaine Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón, la femme qui allait marquer l'histoire de la peinture au Mexique. Entre ces murs, on pénètre dans l'intimité de l'artiste, qui affectionnait particulièrement les autoportraits. On y trouve évidemment quelques œuvres de Frida Kahlo, mais aussi celles de Diego Rivera, son mari. La salle à manger et la cuisine restent intactes, avec la vaisselle mexicaine typique du couple. Dans les vitrines, on peut encore lire les lettres que Frida a écrites à Diego. Dans les chambres, on trouve les robes mexicaines de Frida et ses bijoux, ainsi que les lits de Frida et Diego tels qu'ils étaient quand elle habitait là, etc.

Le bleu du musée Frida Kahlo est reconnaissable parmi tous les autres, et lui vaut son surnom de Casa Azul. © Raul Lisboa

Trotski trouve refuge à la Maison bleue

Cette maison aura également hébergé un célèbre révolutionnaire. Le 9 janvier 1937, le président mexicain Lázaro Cárdenas del Río accorde l'asile politique à Léon Trotski, chassé de l'URSS pour ses prises de position antistaliniennes. Il trouvera refuge dans la Maison bleue, et y restera deux ans, jusqu'en 1939. Une brève liaison passionnée se développera entre Frida Kahlo et lui. La peintre mourut dans cette maison, et ses cendres reposent aujourd'hui sur son lit, dans une urne qui a la forme de son visage.

Le quartier est un coup de cœur, avec ses rues pavées typiques, entourées de couvents et de bâtisses coloniales, datant des XVe et XVIe siècles. En s'y promenant, on découvre plusieurs petits musées, comme le Museo Estudio Diego Rivera ou encore l'Anahuacalli, deux musées en hommage à Diego Rivera, où l'on peut admirer une importante collection d'objets préhispaniques.