Planète

Vers une crise mondiale

Dossier - Biodiversité : conservation, utilisation durable et équitable
DossierClassé sous :développement durable , biodiversité , espèce

-

La diversité biologique - ou biodiversité – désigne la variabilité des organismes vivants de toute origine (des plantes aux animaux, et microorganismes). La biodiversité se définit donc relativement à la variété des espèces : en 2000, environ 1,8 millions d'espèces étaient connues - en majorité, des espèces de petites dimensions, comme les insectes - , mais les scientifiques évaluent le nombre d'espèces existant à environ 13 millions (certaines estimations variant entre 3 à 100 millions d'espèces).

  
DossiersBiodiversité : conservation, utilisation durable et équitable
 
Le rythme de la disparition des espèces ne cesse de s'accélérer, malgré les mesures de protection mises en œuvre.

Si l'on maintient les tendances actuelles, 34 000 espèces végétales et 5 200 espèces animales - dont un huitième des espèces d'oiseaux dans le monde - seront confrontées à cette menace. La liste rouge 2000 de l'UICN souligne que de nombreuses espèces devraient disparaître au cours des premières décennies du XXIème siècle.

Les 5 dernières années ont vu le nombre d'espèces gravement menacées sensiblement augmenter - de 169 à 180 pour les mammifères, de 168 à 182 pour les oiseaux -. Les 11 046 espèces menacées de disparition, représentent 24 % de toutes les espèces de mammifères, 12 % de toutes les espèces d'oiseaux, 25 % des espèces de reptiles, 20 % des espèces d'amphibiens, et 30 % des espèces de poissons. Les espèces, dont l'habitat est l'eau douce, sont plus menacées que celles vivant dans les écosystèmes terrestres et marins.

Les menaces sur la biodiversité sont multiples et complexes. Les plus sérieuses sont la disparition, la fragmentation et la dégradation des habitats (notamment le déboisement des forêts, l'assèchement des zones humides, la dégradation des récifs coralliens,..) : elles touchent 80 % des espèces menacées (89 % des espèces menacées d'oiseaux, 83 % des espèces de mammifères et 91 % des espèces végétales). 45 % des forêts originales sur Terre ont disparu au siècle dernier, et le recul se poursuit inexorablement surtout dans les tropiques. 10 % des récifs coralliens - qui comptent parmi les plus riches des écosystèmes - ont été détruits, et 1/3 de ceux qui restent aura disparu dans 10 à 20 ans. Les mangroves, situées le long des côtes, qui constituent un habitat d'importance vitale pour la reproduction d'un nombre incalculable d'espèces, connaissent également une grande vulnérabilité, puisque 50 % d'entre elles a déjà été rayée de la carte. Activités agricoles (culture, élevages et plantations de bois d'abattage), industries d'extraction (mines, pêcheries, coupes forestières et cueillettes) et développement (établissements humains, installations industrielles et infrastructures) sont les trois causes majeures de la perte d'habitats.

 L'exploitation, qui inclut la chasse, la cueillette, la pêche, ainsi que le commerce des espèces, représente une menace importante pour les oiseaux (37 % du total), les mammifères (34 % du total), les plantes (8 % des espèces évaluées), les reptiles et les poissons de mer. Les statistiques montrent que 338 espèces menacées d'oiseaux (28 % du total), 212 espèces de mammifères (29 % du total) et 169 espèces végétales (7 % du total) sont touchées par la chasse et la cueillette. Le commerce affecte 13 % des espèces menacées d'oiseaux et de mammifères. Les espèces exogènes envahissantes (qui envahissent ou sont introduites dans une région ou un habitat qui ne leur est pas naturel) représentent une menace significative pour 350 espèces d'oiseaux (30 % du total) et 361 espèces végétales (15 %).

Les catastrophes naturelles, l'évolution de l'environnement planétaire (amincissement de la couche d'ozone, changements climatiques), la pollution atmosphérique ainsi que la pollution des sols et de l'eau sont des menaces supplémentaires, à la fois sur les cycles de vie des espèces, et sur leurs habitats. Ainsi le réchauffement climatique pourrait être à l'origine de la disparition de nombreuses espèces et de perturbations graves de la production alimentaire dans le monde. En contrepartie, l'appauvrissement de la biodiversité déstabilise les écosystèmes, et affaiblit leur faculté à faire face aux catastrophes naturelles comme les inondations, les sécheresses, et les ouragans, ainsi qu'aux contraintes imposées par l'homme, comme la pollution et les changements climatiques.

  • Vers une crise mondiale du développement humain

Nombre de dimensions majeures du développement des pays en développement sont en interaction étroite avec la biodiversité. Un équilibre doit être trouvé entre biodiversité et :
· Lutte contre la pauvreté
· Sécurité alimentaire
· Santé
· Tourisme
· Développement culturel
· Importance de la faune sauvage pour le développement humain

  • Une dynamique internationale difficile
La dernière décennie a certes été marquée par des résultats positifs en terme d'actions pour la préservation de la biodiversité : de nombreux Etats ont ainsi élaboré une stratégie ou un plan national pour la biodiversité, qu'il convient à présent de mettre en œuvre. Mais la majorité des pays, notamment en voie de développement, sont confrontés à de grandes difficultés, liés à l'insuffisance des capacités nationales, et découlant pour grande part au manque de ressources financières, et à un engagement politique encore modéré, bien que croissant.