Planète

Le chamboulement de la colonisation dans le monde agricole traditionnel

Dossier - Climatologie de l'Amérique Latine : richesses des archives historiques
DossierClassé sous :climatologie , géographie , histoire

-

L'histoire du climat est utile en Amérique dès le XVIe siècle car ce continent se caractérise par le contrôle des richesses et des hommes qui généra des archives nombreuses et de qualité, ordonnées par les empires coloniaux avec l'appui de l'Eglise.

  
DossiersClimatologie de l'Amérique Latine : richesses des archives historiques
 

A - Les conséquences du choc colonial dans l'agriculture.

Rapidement, les cultures occidentales sont primées (vigne et blé) et celles des Indiens marginalisées tandis que le véritable or des civilisations précolombiennes, à l'échelle du continent américain, se révèle être la pomme de terre, le tabac, le cacao, les haricots, la tomate, l'arachide, le quinquina, l'hévéa, etc. Ces nouvelles cultures et plantes sont progressivement implantées en Europe ou ailleurs sous les tropiquesPour être complet même si l'échange fut largement inégal, il faut citer des cultures européennes qui furent adoptées facilement dans les Andes par les Indiens : fèves et orge.

Au plan humain, ce fut une catastrophe, d'abord, par la diffusion fulgurante de maladies nouvelles et mortelles chez les populations indiennes, telle la variole, aboutissant à la disparition vraisemblablement des ¾ du peuplement total du continent.

Il faut y ajouter les déplacements de populations et leur regroupement en villages comme le travail forcé et salarié qui empêchèrent l'exploitation savante des terroirs, le respect du calendrier agricole et arrachèrent à la terre les meilleurs bras qui partirent aux mines des conquistadors. La dégradation du couvert forestier est très nette aussi dans le pollen lacustre avec le recul des aulnes autour de Cusco à la fin du XVIe siècle.

Chapelle de l'hacienda coloniale de Cayara (Département de Potosi, Bolivie). … © Stefania Mellace - Alain Gioda / IRD - Carlos Serrano. - Reproduction et utilisation interdites

Suite légende : Fondée en 1557, cette entité économique, grâce au regroupement forcé des populations indiennes et les surplus agricoles, servait à alimenter la ville de Potosi. Cette propriété conserve aussi une ancienne bibliothèque comme des pièces précieuses comme un musée. Le patrimoine est dispersé dans une foultitude de lieux abritant des archives privées et locales dans toute l'Amérique Latine ce qui est à la fois l'assurance de ne pas le perdre lors d'une catastrophe, mais pour le chercheur un véritable casse-tête. Et, déjà que le Suisse Christian Pfister parle du puzzle de l'histoire du climat....

B - Les conséquences du choc colonial dans l'élevage

Grâce à l'analyse de fragments d'acariens (petits animaux proches des araignées) trouvés dans des carottes sédimentaires, on voit très bien l'effondrement de ceux spécifiques aux camélidés andins. Cette mortalité élevée des lamas et alpagas est un phénomène connu car transcrit dans les récits des contemporains. Leur substitution est rapide par les animaux importés d'Europe (âne, cheval, bœuf, mouton, chèvre) qui les repoussent jusqu'aux zones marginales des hautes montagnes et de l'Altiplano. D'où, encore une surmortalité. A l'inverse, les animaux performants pour le bât et stériles comme les mulets et mules restèrent le monopole des Espagnols.