Concept d’habitat sur Mars développé par AI. SpaceFactory. © AI. SpaceFactory

Sciences

Colonisation de Mars : le top 5 des futures habitations

ActualitéClassé sous :exploration humaine de Mars , Colonisation de Mars , Homme sur Mars

À travers un concours, la Nasa invite des ingénieurs, architectes et Géo Trouvetout du monde entier à mettre au point les habitats qui accueilleront les premiers visiteurs humains de Mars et aussi ceux qui séjourneront sur la Lune. Des abris à toute épreuve qui devront être fabriqués sur place. Voici les cinq finalistes et leurs projets de constructions.

C'est sur nos voisines la Lune et Mars - au passage, rappelons que fin juillet, la Planète rouge atteignait sa plus petite distance avec la Terre depuis 15 ans, ce qui a pour effet de la rendre très brillante dans le ciel de cet été - que l'humanité concentre le plus son attention pour de possibles colonisations. Les projets fleurissent, émanant de divers pays via leurs agences spatiales et aussi des sociétés privées. Quand arriveront alors les pionniers sur Mars ? Le patron de SpaceX, Elon Musk, promet le débarquement des premiers explorateurs dès... 2024. La Nasa, de son côté, est plus tempérée et envisage les premiers pas de ses astronautes, au mieux, au cours de la décennie 2030.

L’équipe Zopherus fait atterrir sur Mars un module capable de se déplacer sur des pattes et de multiplier les habitats. Des abris tout équipés qui peuvent être reliés. Plus de détails dans la vidéo. © Nasa’s Marshall Space Flight Center

2030 ! Cela peut paraître encore loin mais l'Agence spatiale américaine, qui fêtait ses 60 ans le 29 juillet, planche sur le sujet depuis plusieurs années déjà pour que ce voyage futur historique soit une réussite. Celles et ceux qui auront le plaisir d'embarquer dans ses premiers vaisseaux sont encore des enfants aujourd'hui. Le voyage durera des mois et une fois arrivés là-bas, un monde aride, glacial et enveloppé d'une très fine atmosphère (la pression atmosphérique est 170 fois moindre que celle de la Terre), les attend. Pas question de repartir quelques heures après. Les visiteurs y resteront sans doute plusieurs mois. Dans ces conditions, pour que tout se passe bien, il vaut mieux que le campement qui les accueillera soit solide et à toute épreuve dans cet environnement différent.

L’équipe AI. SpaceFactory nous explique pourquoi elle mise sur des habitats de forme cylindrique et comment les construire. © AI. SpaceFactory

Des habitats construits par des imprimantes 3D

À cette fin, la Nasa a mis en place en 2014 le 3D-Printed Habitat Centennial Challenge competition, un grand concours en partenariat avec l'université Bradley de Peoria (dans l'Illinois, États-Unis), invitant des équipes du monde entier à concevoir l'habitat des futurs explorateurs. Celui-ci devra être échafaudé par des imprimantes 3D débarquées au préalable sur Mars (ou la Lune). Car l'une des principales difficultés est le transport des matériaux. Pour les participants, il s'agit donc de réaliser sur place des abris à toute épreuve avec les ressources locales. Un habitat qui pourrait se dupliquer sans difficulté en cas de besoin.

Quel est l’habitat idéal pour des êtres humains sur Mars ? L’équipe Kahn-Yates propose une architecture composée d’alvéoles de verre qui pourrait accueillir des espaces verts… Des potagers ou des végétaux d’ornement. La forme des bâtiments serait la mieux adaptée, selon eux, aux tempêtes de poussière, assez fréquentes sur Mars. © Nasa’s Marshall Space Flight Center

Ce 23 juillet, la Nasa a dévoilé les cinq lauréats de la phase 3 du concours (celle-ci comprend deux niveaux virtuels et un niveau de construction). Ensemble, ils se partagent un prix de 100.000 dollars. Découvrez, ci-dessus et ci-dessous, les représentations virtuelles de leurs projets. Elles ont toutes été réalisées avec le logiciel Building Information Modeling.

La priorité pour l’équipe SEArch +/Apis Cor est d’édifier des abris contre les radiations du Soleil et du cosmos (rayons cosmiques), très nocives en raison de la maigre atmosphère de Mars et la quasi-absence de magnétosphère (il en reste des traces). © Nasa’s Marshall Space Flight Center

« Les niveaux virtuels permettent aux équipes des écoles secondaires, des universités et des entreprises qui n'ont peut-être pas accès aux grandes imprimantes 3D de continuer la compétition car elles peuvent faire équipe avec ceux qui ont accès à de telles machines pour le niveau final de la compétition », explique Lex Akers, doyen du Caterpillar College of Engineering and Technology de l'université Bradley.

Northwestern University a imaginé une sous-structure sphérique gonflable renforcée par un dôme imprimé en 3D. Deux entrées sont prévues et les habitats pourront se connecter à d’autres. © Nasa’s Marshall Space Flight Center

Prochaines étapes : un autre niveau de représentations virtuelles, avant de passer à la construction. L'habitat devra être imprimé à l'échelle un tiers. Rendez-vous dans un peu moins d'un an pour connaître les lauréats du prix de deux millions de dollars.

Pour aller plus loin, découvrez ici les projets des 10 équipes présélectionnées le 28 juin 2018.

Les vainqueurs du 3D-Printed Habitat Challenge :

  1. Zopherus, Rogers, Arkansas (20.957,95 $)
  2. AI. SpaceFactory, New York (20.957,24 $)
  3. Kahn-Yates, Jackson, Mississippi (20.622,74 $)
  4. SEArch +/Apis Cor, New York (19.580,97 $)
  5. Northwestern University, Evanston, Illinois (17.881,10 $)
  • On connaît les cinq finalistes du concours lancé par la Nasa pour la conception d’habitats sur Mars.
  • Ces abris devront être construits sur place avec des imprimantes 3D.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi