-

L'histoire du climat est utile en Amérique dès le XVIe siècle car ce continent se caractérise par le contrôle des richesses et des hommes qui généra des archives nombreuses et de qualité, ordonnées par les empires coloniaux avec l'appui de l'Eglise.

  
DossiersClimatologie de l'Amérique Latine : richesses des archives historiques
 

Il existe deux approches pour faire de l'histoire du climat soit on la considère comme une chronologie à l'échelle humaine soit on étudie les relations entre climat et sociétés au fil de l'Histoire.

La chronologie ou le temps des datations rapprochent l'histoire du climat des sciences de la Terre. Les archives-papier ou encore les archives historiques sont parmi les indicateurs indirects du changement climatique à l'échelle des siècles, des décennies et des années, etc.

Toutefois, elles ne sont pas des archives naturelles comme celles issues de la glaciologie, de la dendrochronologie et de la sédimentologie. Ces sciences ont souvent adopté le mot d'archives climatiques pour faire une image simple comme les mille-feuilles d'un livre fermé parce que les différents couches souvent annuelles de neige peu à peu transformée en glace, les anneaux des cernes de croissance des arbres, les sédiments lacustres empilés, crue après crue, évoquent l'accumulation des archives en papier regroupées en liasses reliées ou nouées.

Seules les archives historiques permettent de travailler à l'échelle humaine et donc elles sont d'une précision parfaite puisque il est facile de descendre jusqu'au mois, voire au jour J, pour dater une catastrophe naturelle ; ainsi la description par les Espagnols de l'explosion du volcan Huaynaputina près d'Arequipa au Pérou en 1600 permet le calage de toutes les autres datations climatiques régionales. Il y une bonne documentation archivistique dans les Andes et au Mexique car ils ont été les pôles économiques de l'empire espagnol en Amérique latine.

Les armes de Charles Quint, montrant Castille (châteaux) et León (Lion) de l'Empire des Habsbourg (aigle bicéphale), ouvrent l'un des plus anciens manuscrits des Andes, daté de la décennie 1530. Fonds de l'Archivo y Biblioteca Nacionales de Bolivia. © Cliché Stefania Mellace avec l'autorisation de l'ABNB. Reproduction et utilisation interdites

Suite Légende : La devise est l'élément plus important car avec elle, « Plus Ultra » ou « Au-delà » enroulée autour des Colonnes d'Hercule ou encore au-delà du Détroit de Gibraltar (fin du Monde connu jusqu'à Dante), s'affirme l'expansion sans limite de l'empire espagnol et la conquête du Nouveau Monde.

Les relations entre climat et sociétés au fil de l'Histoire sont l'autre aspect de l'histoire du climat qui est tourné vers les sciences humaines.

Les conséquences sociales du changement climatique et, vise versa, celles de ce changement sur les sociétés sont les deux faces d'un problème devenu prégnant chez l'ensemble des scientifiques depuis au moins les années 1970. En Amérique, avec l'école archéologique anglo-saxonne, l'interprétation privilégiant l'implication d'une grande sécheresse prolongée pour expliquer la chute des cités Mayas est dominante. Qu'en est-il, par exemple, dans les Andes des relations entre le climat et les sociétés traditionnelles ?