Les cactées nécessitent beaucoup de lumièrelumière au risque de les voir s'étioler, s'effiler et devenir pâles. Cette lumière est importante pendant la phase végétative de la plante, de mars à octobre. Mais méfiez-vous quand même du soleilsoleil...

Agave. © Geolina, CC by-sa 4.0
Agave. © Geolina, CC by-sa 4.0

Attention aux petits sujets !

Les plantes succulentes et les cactus adorent la lumière vive. Vous pouvez les placer sur une terrasseterrasse, dans une serre ou dans une véranda, sur un rebord de fenêtrefenêtre, derrière une grande baie vitrée, ou même dans votre jardin pour les plus robustes. Ne les mettez pas en plein soleil lorsqu'ils sont très petits car leur croissance en serait ralentie.

<em>Rhipsalis pilocarpa. ©</em> Christer Johansson, Creative Commons, attribution ShareAlike 2.5
Rhipsalis pilocarpa. © Christer Johansson, Creative Commons, attribution ShareAlike 2.5

Des espèces qui acceptent la pénombre !

Certaines plantes succulentes se développent, au moins pendant leur jeunesse, à l'ombre d'autres plantes. Dans leurs régions d'origine, des espècesespèces tropicales peuvent vivre dans des atmosphèresatmosphères voilées par la brumebrume.

Quelques variétés prospèrent même dans la pénombrepénombre, comme l'Epiphyllum, le Rhipsalis, le Zygocactus (ou cactus de Noël), le Schlumbergera et l'Aporocactus (connu également sous le nom de « queue-de-rat »). Pour ne pas faire d'erreurs lorsque vous placez des sujets récemment achetés, il vaut mieux respecter à la lettre les recommandations indiquées sur la fiche technique de la plante. Certaines plantes succulentes ne peuvent pas fleurir si elles disposent d'une duréedurée de lumière supérieure à douze heures par jour. C'est le cas, par exemple, du Crassula, dont la lumière artificielle peut empêcher l'épanouissement de ses fleurs. Cette dernière espèce doit donc être placée dans une pièce mi-ombragée jusqu'à la formation de ses boutons floraux.

Queue-de-rat. © Bastique, GNU Free Documentation License, version 1.2
Queue-de-rat. © Bastique, GNU Free Documentation License, version 1.2

Dégâts du soleil ! 

Si, dans votre jardin, vous avez un pied d'agaveagave, par exemple, il vous arrivera de remarquer une décoloration jaune de certaines zones du feuillage, ainsi qu'une zone grise où les tissus sont morts. Il ne faut pas obligatoirement soupçonner l'attaque de champignons microscopiques. Il peut simplement s'agir d'une brûlure superficielle causée par le soleil ! Si la zone de votre pied est orientée perpendiculairement à l'axe des rayons du soleil, elle doit alors se réchauffer trop brutalement. Si les autres parties de votre agave présentent un angle plus favorable à la réflexion des rayons, elles n'ont pas dû brûler. Vérifiez cette hypothèse qui, par ailleurs, vous démontrera que les cactus et plantes succulentes se méfient du soleil. Dans le cas de brûlures importantes, l'épidermeépiderme de vos sujets peut former des plaques blanches sur le bord des côtes. Hélas, ce type de dégât est irréversible ! Après quelques années, les plaques blanches se retrouveront sur le côté.

<em>Agave flexispina.</em> © GNU Free Documentation License, Version 1.2
Agave flexispina. © GNU Free Documentation License, Version 1.2

Gare aux changements brusques d’orientation !

Les cactées telles que l'Echinocactus grusonii sont très sensibles aux variations lumineuses. À chaque déplacement, il faut donc prendre la précaution de repérer leur côté orienté au sud, de façon à pouvoir remettre la plante exactement dans la même direction. Un changement d'orientation, même pour un sujet cultivé en plein airair, pourrait provoquer des dégâts...

Lumière artificielle

Si vous placez certains de vos cactus loin d'une fenêtre, il vaudra mieux leur faire bénéficier d'une lumière artificielle. Faites d'abord appel à une petite astuce : disposez-les près d'un miroirmiroir, convenablement orienté, qui pourra apporter à vos plantes un complément appréciable de luminosité. Offrir à vos plantes succulentes et cactus une lumière électrique sera une bonne idée. Encore faut-il choisir un type de lampe bien adaptée à cet usage. Les ampoules classiques au tungstènetungstène à filaments incandescentsincandescents dispensent, en effet, peu de lumière et ne vous aideront pas à résoudre votre problème d'éclairage. Employez plutôt des tubes fluorescentstubes fluorescents, de préférence ceux que les passionnés d'aquariophilie utilisent. Vérifiez que la chaleurchaleur n'atteint pas une température trop élevée. Les lampes halogèneshalogènes, certes plus coûteuses, devraient également donner satisfaction.

Une mise au jardin progressive 

Vous n'aurez jamais intérêt à disposer brusquement au soleil une plante succulente qui aura hiverné dans votre maison ou dans votre vérandavéranda. Mieux vaut l'habituer petit à petit à ce changement, afin d'éviter les brûlures. Ombrez-la légèrement, pendant une quinzaine de jours, avec un filet d'ombrage ou une moustiquaire qui filtrera 25 à 50 % des rayons du soleil. Ou alors, ne l'orientez pas tout de suite au sud. L'idéal serait de cultiver vos cactus dans une serre ou dans une véranda très lumineuse et bien aérée, de manière à ne pas devoir les déplacer.