Dans son « état » normal, la lumièrelumière « tourne » autour d'un axe parallèle à la direction dans laquelle elle se déplace. Mais des chercheurs de l'université de Dayton (États-Unis) sont parvenus à placer la lumière dans un nouvel « état » dans lequel elle « tourne » autour d'un axe perpendiculaire à sa direction de déplacement. Un peu comme un cyclonecyclone.

Les chercheurs imaginent que ce nouvel « état » de la lumière est contrôlable et pourrait servir à améliorer la transmission sécurisée de grandes quantités de données. Ils s'intéressent particulièrement à la façon dont la lumière interagit avec les matériaux. Et, donc, à la façon dont ce nouvel « état » de la lumière interagira avec les matériaux dans l'espace et dans le temps.