Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des papillons Morpho émergent de leur chrysalide en time-lapse On trouve le papillon Morpho dans les zones tropicales, principalement en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il a la particularité de vivre jusqu’à deux mois et arbore une magnifique couleur bleue. Découvrez en vidéo la naissance de ce papillon très particulier.

Papillon de nuit (Boisduval, 1836) — Heterocera, aujourd’hui obsolèteOrdre : LepidopteraSous-ordre : Heterocera, aujourd’hui obsolèteTaille : de quelques millimètres jusqu’à 30 centimètres d’envergureLongévité : de un à deux jours à quelques semaines — plusieurs mois pour ceux qui hibernent

Statut de conservation UICN : variable selon les espèces

Description du papillon de nuit

Le terme papillon de nuit est employé, dans le langage courant, pour désigner des papillons actifs entre le coucher et le lever du soleil. Les papillons de l’ancien sous-ordre des hétérocènes sont généralement de couleur sombre. Même s’il existe des exceptions comme le papillon vitrail (Actias isabellae).

Mais de nombreux membres de ce sous-ordre aujourd’hui obsolète volent aussi le jour. Uniquement le jour, même, pour certains. Ceux-là apparaissent plus colorés. À l’image des membres de l’ancien sous-ordre des rhopalocères — les « papillons de jour ».

Les hétérocères comptent pour l’écrasante majorité — quelque 80 % — des lépidoptères qui regroupent l’ensemble des quelque 150.000 espèces de papillons connues.

Contrairement à celles de son cousin, le papillon de jour, les ailes du papillon de nuit se présentent disposées le long du corps. Ses antennes peuvent prendre des formes très différentes, de peigne ou de plume.

Le papillon vitrail (<em>Actias isabellae</em>) est un papillon de nuit comme on n’a pas tant l’habitude d’en voir. Pourtant on distingue bien ici, ses antennes en forme de plume. © franciscoelias, Adobe Stock
Le papillon vitrail (Actias isabellae) est un papillon de nuit comme on n’a pas tant l’habitude d’en voir. Pourtant on distingue bien ici, ses antennes en forme de plume. © franciscoelias, Adobe Stock

Habitat du papillon de nuit

On trouve des papillons de nuit presque partout dans le monde. Dans des milieux extrêmement divers. C’est pourtant bien la destruction de leur habitat qui constitue aujourd’hui pour eux la menace principale. Et certaines espèces, d’ailleurs, comme Eudarcia Atlantica, sont considérées comme des espèces en danger.

Comportement du papillon de nuit

Le papillon de nuit est tout particulièrement adapté à la vie dans un environnement sombre. Il est, par exemple, réceptif aux ultrasons. Ce qui le protège un peu de son principal prédateur. En effet, la chauve-souris s’annonce généralement en émettant des ultrasons. Et pour la tromper encore un peu plus, le papillon de nuit profite des écailles et des poils qui recouvrent ses ailes et son thorax. Ils absorbent une grande partie desdits ultrasons.

Dans la journée, c’est surtout la couleur neutre du papillon de nuit qui lui permet de rester camouflé pendant son temps de repos.

Le papillon de nuit est aussi un grand chanteur. Grâce à sa timbale abdominale, il émet des sons que nous n’entendons pas. Ces chants servent tantôt à séduire les femelles — voire à les hypnotiser —, tantôt à effrayer les mâles rivaux.

La Livrée des arbres (<em>Malacosoma neustrium</em>), ici au stade de chenille, est de ces papillons de nuit qui, une fois atteint le stade adulte, ne se nourrit pas. © Krzysztof, Adobe Stock
La Livrée des arbres (Malacosoma neustrium), ici au stade de chenille, est de ces papillons de nuit qui, une fois atteint le stade adulte, ne se nourrit pas. © Krzysztof, Adobe Stock

Reproduction du papillon de nuit

Certains papillons de nuit ne vivent que pour se reproduire. Ils sont dépourvus de trompes et ne peuvent donc pas se nourrir. Leur unique objectif est ainsi de trouver un partenaire au cours de leur durée de vie très courte.

Pour séduire un mâle, les femelles émettent, par des glandes abdominales, des phéromones attractives propres à leur espèce. Le mâle est capable de repérer « cette odeur » à plusieurs centaines de mètres de distance. En comptant sur des capteurs olfactifs qui couvrent ses antennes.

Selon les espèces de papillon de nuit, il arrive que ce soit le mâle qui émette la phéromone attractive. Voire les individus des deux sexes.

Le plus souvent, c’est en revanche bien le mâle qui, une fois la rencontre opérée, sécrète une phéromone aphrodisiaque. Pour préparer la femelle à l’accouplement. Celui-ci se fait de nuit et dure plusieurs heures. La fécondation, quant à elle, ne se fera que lorsque les ovules de la femelle arriveront à maturité. Les œufs seront ensuite pondus en paquet — allant jusqu’à une centaine — et recouverts d’une substance qui leur permettra de coller au support sur lequel la femelle aura choisi de les déposer.

Régime alimentaire du papillon de nuit

De manière générale, le papillon de nuit se nourrit de nectar de fleur ou d’autres liquides. Il les aspire à l’aide de sa trompe. Certains se nourrissent de graines de pollen. Leurs mandibules les aident à les broyer.

Le papillon cendre (<em>Hylesia metabus</em>) est l’un des seuls papillons de nuit dont il faut se méfier. Il peut provoquer une affection de la peau. © Pieter Cramer et Caspar Stoll, Wikipédia, Domaine public
Le papillon cendre (Hylesia metabus) est l’un des seuls papillons de nuit dont il faut se méfier. Il peut provoquer une affection de la peau. © Pieter Cramer et Caspar Stoll, Wikipédia, Domaine public

Le saviez-vous ?

Il existe en Guyane, un papillon de nuit, le papillon cendre (Hylesia metabus), connu pour disperser des milliers de fléchettes urticantes microscopiques. Elles provoquent des éruptions cutanées et des démangeaisons, une dermatose appelée papillonite.