Le pliosaure géant découvert il y a deux ans au Spitzberg est encore plus grand que ne le pensaient les paléontologues. Ce reptile marin qui vivait à l’époque des dinosaures, mais qui n’en était pas un, devait mesurer au moins 15 mètres de long d’après les os retrouvés lors de la campagne de fouille de l’année dernière.
Cela vous intéressera aussi

Jørn H. Hurum, un paléontologue de l'Université d'Oslo en Norvège, peut se considérer comme particulièrement chanceux. Le site où il avait découvert il y a quelques années une nouvelle espèceespèce d'ichtyosaureichtyosaure et un pliosaure géant datant du JurassiqueJurassique, est encore plus riche qu'il ne l'avait imaginé.

Les campagnes de 2006 et 2007 que des paléontologuespaléontologues et des bénévoles ont effectuées dans l'archipelarchipel norvégien du SpitzbergSpitzberg, par 78 degrés de latitudelatitude nord à environ 1.300 kilomètres du pôle Nord, ont en effet permis de découvrir pas moins de 40 squelettes de différents reptiles marins dans une seule et même zone. Les coordonnées GPSGPS précises de ces squelettes vont d'ailleurs permettre aux futures équipes de les retrouver facilement ce qui, si le financement le permet, devrait assurer plusieurs années de travail, éprouvant mais exaltant.

Au cours des fouilles de l'été 2007, les paléontologues et les fouilleurs bénévoles ont dû supporter les conditions météorologiques difficiles de l'ArctiqueArctique - les grands ventsvents, la pluie et le brouillardbrouillard, et des températures souvent proches de zéro. Tout au long des trois semaines de la saisonsaison de fouille, l'équipe devait aussi être constamment à l'affût des ours polairesours polaires et c'est dans le blizzardblizzard que les derniers jours de fouille à mi-août ont pris fin.

La découverte du Monstre

Ce dur travail (près de cent tonnes de roches ont été déplacées) en valait  pourtant la peine car l'équipe a montré que le pliosaure déjà partiellement excavé en 2006 devait atteindre une taille record de 15 m !

Figure 1. Comparaison de la taille du spécimen (<em>Svalbard pliosaur</em>, soit pliosaure du Spitzberg), baptisée <em>Le Monstre</em>, avec une autre espèce de pliosaure, plus commune, le <em>Kronosaurus</em>. Notez la taille du plongeur. Crédit : <em>Natural History Museum</em>, Université d'Oslo, Norvège

Figure 1. Comparaison de la taille du spécimen (Svalbard pliosaur, soit pliosaure du Spitzberg), baptisée Le Monstre, avec une autre espèce de pliosaure, plus commune, le Kronosaurus. Notez la taille du plongeur. Crédit : Natural History Museum, Université d'Oslo, Norvège

Il faut savoir que les pliosaures, qui sont des plésiosaures, un groupe de reptiles disparus qui vivaient dans les océans au cours de l'âge des dinosauresdinosaures, avaient en moyenne une longueur de 5 à 6 mètres. L'un des plus grands pliosaure connu est le géant australien Kronosaurus (voir la figure 1) qui  mesurait  10 à 11 mètres de long. Ce géant a été aussitôt baptisé Le Monstre par l'équipe.

Ces grands animaux avaient un corps en forme de larmelarme, avec deux ensembles de nageoires puissantes qu'il utilisait pour "voler" à travers l'eau. Contrairement aux autres plésiosaures, le cou des pliosaures était court et soutenait un crânecrâne massif possédant une impressionnante série de dents. Les pliosaures étaient les prédateurs supérieurs dans la mer à l'époque, se nourrissant  de calmarscalmars, de poissonspoissons, et même d'autres reptiles marins comme les ichtyosaures (voir la figure 5).

 Figure 2. La fille de Jørn H. Hurum donnant l'échelle d'une des nageoires du pliosaure. Crédit : <em>Natural History Museum</em>, Université d'Oslo, Norvège

 Figure 2. La fille de Jørn H. Hurum donnant l'échelle d'une des nageoires du pliosaure. Crédit : Natural History Museum, Université d'Oslo, Norvège
Figure 3. Une comparaison entre un orque, une baleine et le pliosaure retrouvé. Notez la taille du plongeur. Crédit : Tor Sponga, BT

Figure 3. Une comparaison entre un orque, une baleine et le pliosaure retrouvé. Notez la taille du plongeur. Crédit : Tor Sponga, BT
Figure 4. A l'époque du Jurassique, il y a environ 160 millions d'années, des squelettes de reptiles marins géants se sont accumulés dans les sédiments au fond de l'océan. Les mouvement de la tectonique des plaques ont plissé ces couches qui se sont retrouvées en surface dans les îles du Spitzberg. Aujourd'hui, l'érosion ayant fait son œuvre, c'est un véritable cimetière d'ichtyosaures et de plésiosaures qui est à portée de main. Crédit : <em>Natural History Museum</em>, Université d'Oslo, Norvège

Figure 4. A l'époque du Jurassique, il y a environ 160 millions d'années, des squelettes de reptiles marins géants se sont accumulés dans les sédiments au fond de l'océan. Les mouvement de la tectonique des plaques ont plissé ces couches qui se sont retrouvées en surface dans les îles du Spitzberg. Aujourd'hui, l'érosion ayant fait son œuvre, c'est un véritable cimetière d'ichtyosaures et de plésiosaures qui est à portée de main. Crédit : Natural History Museum, Université d'Oslo, Norvège

Le gisementgisement de région de Diabasodden, dans le fjordfjord Sassenfjorden, où ce pliosaure géant a été trouvé, confirme donc que le Spitzberg abrite l'une des plus riches accumulations de reptiles marins dans le monde. Comme l'explique J. Hurum, les conditions de conservation dans l'ardoiseardoise noire y sont parfaites et, déjà en 2006, 21 plésiosaures à long cou et 6 ichthyosaures avaient été découverts. Gageons que nous ne sommes pas au bout de nos surprises !