Températures négatives, vents violents et faible visibilité sont les principales caractéristiques du blizzard. © vitec40, Fotolia

Planète

Blizzard

DéfinitionClassé sous :météorologie , Blizzard , tempête

Le terme blizzard désigne d'abord une tempête d'hiver, puissante et prolongée (plus de 3 heures, mais moins de 3 jours en principe) durant laquelle les températures sont largement négatives (jusqu'à -50 °C) et de forts vents neigeux (jusqu'à 150 km.h-1) réduisent drastiquement la visibilité (moins de 1 kilomètre) au sol.

À noter que l'usage veut également que le terme soit employé pour qualifier des tempêtes de neige qui surviennent par temps venteux dans les régions polaires.

Un blizzard de surface peut se former sur terrain relativement plat, lorsque de la neige poudreuse s'est accumulée au sol et que le vent la fait danser. Cela se produit lorsqu'un fort anticyclone arrive derrière une dépression, en Sibérie ou au nord de la Chine, par exemple.

Il est dangereux de se promener dans le blizzard. © 4240513, Pixabay, CC0 Creative Commons

Les dangers du blizzard

Le blizzard se forme notamment lorsqu'une dépression se dirige vers un anticyclone et que, de fait, le gradient de pression atmosphérique entre les deux systèmes se réduit. Les vents soulèvent alors la neige tombante. Ce blizzard est qualifié de blizzard de tempête. Il est particulièrement connu des Canadiens — et des habitants de Montréal surtout — et des habitants du nord-est des États-Unis. En 1916, dans le Montana, le blizzard a fait passer la température de 7 °C à -49 °C en seulement 24 heures.

Par temps de blizzard, il est fortement conseillé de ne pas quitter son domicile. En effet, la faible visibilité qui règne à l'occasion d'un tel phénomène — parfois pas beaucoup plus de quelques mètres — multiplie le risque de se perdre et de subir une hypothermie qui peut s'avérer mortelle, compte tenu des circonstances difficiles et des températures extrêmement basses. 

Cela vous intéressera aussi

Kézako : comment créer de la neige artificielle ?  C’est l’hiver et les amateurs de glisse sont à la montagne. Parce que la neige n’est pas toujours de la partie, des ingénieurs ont trouvé le moyen d'en fabriquer. Découvrez les secrets de cette neige artificielle grâce à Kézako, une production d'Unisciel et de l’Université de Lille 1.