Planète

Pourquoi les éoliennes ne peuvent exploiter tous les vents ?

Question/RéponseClassé sous :énergie renouvelable , éolien , éolienne
La productivité des éoliennes dépend des dimensions de leurs pales et de la vitesse du vent. © Brentdanley CC by-nc-sa 2.0

Les éoliennes actuelles sont conçues pour exploiter les vents de manière à produire, tout au cours de l'année, un maximum d'énergie pour un moindre coût. Les éoliennes se mettent donc à tourner lorsque le vent atteint une vitesse de démarrage, en général 14 km/h (3 m/s), et s'arrêtent quand les vents dépassent la vitesse d'arrêt, à savoir 90 km/h (25 m/s).

Il serait possible de construire de petites éoliennes capables d'exploiter la moindre brise, mais elles ne produiraient que peu d'énergie. En effet, la quantité d'énergie éolienne disponible est proportionnelle au cube de la vitesse du vent, tandis que la puissance produite est proportionnelle au carrée de la longueur des pales.

Si l'exploitation des faibles vitesses de vents n'est donc pas intéressante (peu d'énergie, peu de puissance), ce n'est pas le cas des vents qui soufflent à plus de 90 km/h. Des prototypes tentent donc de convertir l'énergie de ces vents, mais pour l'instant les éoliennes conventionnelles se contentent de mettre leurs pales en drapeau (dans l'alignement du vent) au-delà de 90 km/h. Il y a en effet un risque d'usure prématurée et d'accident dans ce cas.

La plage de fonctionnement des éoliennes dépend donc d'un compromis entre la force des vents et les contraintes techniques d'exploitation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi