Le thème de la Journée mondiale de la mer 2019 retenu par l'OMI : « L'autonomisation des femmes dans la communauté maritime ». © evannovostro, Fotolia

Planète

Journée mondiale de la mer : retour sur l'année écoulée

ActualitéClassé sous :mer , Pollution aquatique , récifs coralliens

Tous les ans, fin septembre, l'Organisation maritime internationale (OMI) célèbre la Journée mondiale de la mer. L'occasion de penser au rôle vital joué par le secteur maritime dans notre vie au quotidien. Mais avant de surfer sur la vague des plaisirs de l'eau, faisons le point sur les découvertes dans les fonds marins et sur la santé des mers qui font de notre planète Bleue une fabuleuse source de vie.

Quel bonheur de porter le regard sur le bleu de la mer, de l'aube au crépuscule, quand le Soleil apparaît, darde ses rayons ou « glisse » à l'horizon dans les eaux profondes. Cette année, l'Organisation maritime internationale (OMI) a choisi pour thème de la Journée mondiale de la mer « L'autonomisation des femmes dans la communauté maritime », un thème permettant de sensibiliser le grand public à l'importance que revêt l'égalité des sexes, conformément aux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Il souligne entre autres le rôle important joué par les femmes dans les secteurs traditionnellement dominés par les hommes et encourage, dans une plus large mesure, le dialogue pour l'égalité des sexes dans le domaine maritime. Cette année, la Colombie accueillait mi-septembre, à Carthagène, la manifestation parallèle à la Journée mondiale de la mer 2019 avec la participation des acteurs majeurs du secteur. Au cœur des débats : les femmes dans la communauté maritime, l'importance du transport maritime international et les défis d'un environnement en évolution.

Pour marquer cette Journée mondiale, Futura vous invite à lire ou relire des articles consacrés à la mer, publiés ces douze derniers mois.

Faune et flore : la vie en mer

Dans l'immensité de la mer bleu turquoise ou bleu sombre, la vie de la faune et de la flore est en danger, menacée par le plastique et ses microparticules qu'ingèrent les cétacés, les poissons, les mollusques et autres organismes marins. En Méditerranée, quelque 600.000 tonnes de plastique sont rejetées par an, et la posidonie, cette plante à fleurs sous-marine présente dans presque toute la Méditerranée est elle aussi en danger, ses herbiers détruits par les trop nombreuses activités nautiques. Tandis que les méduses se multiplient à grande vitesse.

Les herbiers de posidonie en Méditerranée sont menacés. © Pixaterra, Fotolia

De découvertes en surprises

Dans l'actualité de l'été, retenons que des chercheurs trouvent de l'eau douce piégée dans les fonds marins, à environ un kilomètre de fond au large de la Norvège, qui pourrait provenir d'un aquifère plus profond encore... « Cette eau est restée piégée dans les sédiments il y a des millions d'années et ce n'est que maintenant qu'elle retrouve une issue », a indiqué le scientifique et géologue marin Wei-Li Hong. Alors qu'au sud de Narbonne, un groupement scientifique interdisciplinaire découvre que des éléments chimiques pouvaient être apportés à la mer via les circulations souterraines. Les chercheurs ont observé la cinétique de ce transfert, quantifié les flux d'éléments chimiques transférés au travers du lido (cordon de sable) et analysé la relation entre les flux chimiques du domaine côtier et l'intensité des vagues. Un peu plus tôt dans l'année, c'était la découverte d'un récif mésophotique dans la mer Adriatique, dans la région des Pouilles, au sud de l'Italie.

Photographie d'une portion du nouveau récif de corail identifié dans les eaux italiennes, qui est aussi le premier récif mésophotique découvert en Méditerranée. © Giuseppe Corriero et al, Nature Scientific reports, 2019

Le réchauffement climatique et le niveau des mers

En raison du réchauffement climatique dont on ne peut plus ignorer les conséquences, le niveau des mers s'élève chaque année de quelques millimètres, favorise les inondations et augmente l'érosion des côtes. Une menace pour une population des villes côtières qui pourrait dans les décennies à venir subir toujours plus d'inondations. Des études, des actions et des projets sont menés par des Hommes et des organismes.

Les évènements extrêmes du niveau de la mer des zones côtières, selon le Giec. © IPCC

Plaisir et beauté de la mer

L'urbanisation croissante en bord de mer menace les sites naturels du littoral méditerranéen, mais terminons par une note plus légère et plongeons à la découverte des récifs coralliens qui, bien que menacés par la pollution dans toutes les mers du monde, sont encore un régal pour les yeux des amateurs de fonds marins, de leur faune et leur flore riches en couleur et en diversité.

Plongée en Méditerranée : des merveilles au fond de l'eau. © Tunatura, Fotolia
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi