Avec l’automne qui s’installe doucement, les feuilles mortes des arbres tombent en nombre. Utilisez cette matière pour la recycler et en faire profiter tout le jardin. Ne jetez plus ou ne brûlez plus les feuilles mortes car elles sont une vraie source de matières organiques, gratuite et inestimable. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un magnifique timelapse de feuilles prenant leur teinte d'automne Chaque automne, les feuilles des arbres se colorent de teintes jaunes, rouges ou orangées avant de tomber. Ce timelapse illustre en deux minutes cette lente et sublime évolution vue en macro grâce à 6.000 photographies patiemment assemblées.

L'été touche à sa fin et, avec l'arrivée de l'automneautomne, les jardins se couvrent petit à petit de feuilles mortes. Provenant d'arbresarbres, de haieshaies, d'arbustes, elles sont une mine d'or pour le jardin. Que faire des feuilles mortes qui jonchent la pelouse ? Pourquoi et comment utiliser cette richesse naturelle ?

Faites le tri des feuilles saines

Avant même de conserver les feuilles du jardin, assurez-vous qu'elles soient saines. Ne stockez pas de feuilles malades, envahies par des parasitesparasites ou bien des champignonschampignons. Dans ce cas-là, brûlez-les (autorisation nécessaire) ou déposez-les à la déchetterie.

Un paillage économique

Les feuilles mortes, une fois ramassées sont placées au pied de haies ou de massifs pour nourrir le sol et protéger certaines plantes du froid. Elles se décomposent avec le temps et apportent des matières organiques, qui vont nourrir le sol.

Pour les plantes frileuses, un lit épais de 15 à 20 cm d'épaisseur de feuilles mortes va protéger les souches et le pied des plantes face au froid, au gelgel et au givregivre.

Au potager, ce paillage végétal va permettre de protéger les derniers légumes en place comme les poireaux et certaines salades. Il va permettre de couvrir le sol nu et de le protéger face aux intempéries et au lessivage, de le nourrir en profondeur, une fois décomposé à l'aide de micro-organismesmicro-organismes. Évitez de mettre des feuilles épaisses (chêne, laurier-palme) pour créer un paillis car elles ont tendance à se décomposer moins vite dans le temps. Si vous n'avez que ce type de feuillage, passez la tondeuse en fin d'automne afin de les hacher.

Réserve de feuilles mortes pour le compost ou le terreau. © trattieritratti, Adobe Stock
Réserve de feuilles mortes pour le compost ou le terreau. © trattieritratti, Adobe Stock

Une matière brune pour le compost

Soit vous conservez les feuilles entières, ramassées avec un râteau ; soit vous opérez la dernière tonte afin de récolter les déchetsdéchets de feuilles et brins d'herbe. Stockez cette matièrematière dans un silo, puis servez-vous en pour nourrir le composteur. En mixant des matières brunes et vertes, vous allez réaliser un compost de qualité, véritable amendement pour les végétaux. Entreposées dans le silo, elles vont former un terreau de feuilles, riche pour fortifier les différents végétaux du jardin, du balcon ou de la terrasse.

Un désherbant efficace…

Fabriquer un paillage avec les feuilles mortes permet de limiter la présence des mauvaises herbes. Une fois étalées sur une épaisseur de 10 à 20 cm, les feuilles vont créer un matelasmatelas qui ne laissera pas passer la lumièrelumière et cette obscurité stoppera le développement des adventicesadventices. Halte à la corvée de désherbage !

Petit hérisson qui se camoufle sous des feuilles .© Africa Studio, Adobe Stock
Petit hérisson qui se camoufle sous des feuilles .© Africa Studio, Adobe Stock

… Un refuge et un gîte pour la faune

Prenez l'habitude de laisser des tas de feuilles au fond du jardin pour que la faunefaune et les insectesinsectes puissent se créer des abris. Vous pourrez ainsi accueillir un hérisson, allié du jardinier. Beaucoup d'insectes, plus ou moins minuscules se nourrissent des feuilles mortes. Les escargots, vers de terre, coléoptèrescoléoptères ou autres cloportes se régalent de ces déchets végétaux. Ne les en privez pas !

Le saviez-vous ?

Avec les enfants, ramassez des feuilles mortes pour créer un herbier. Ludique et pédagogique, cette activité leur apprendra à reconnaître les essences des arbres. Faites-les sécher à plat afin de conserver leur forme avant de les ranger dans un livre prévu à cet effet.