Rangs de poireaux au potager. © Beerfan, Adobe Stock
Maison

Poireaux d'hiver : quand et comment les planter ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , jardin , poireau
 

Avec les pommes de terre et les choux, les poireaux font partie des rares légumes à rester en terre au potager tout l'hiver. Semés en avril-mai, repiqué de juillet à fin août, vous pourrez profiter des récoltes de novembre à avril.

Avant même de penser à récolter des poireaux au potager, opérez la plantation au potager. Ce légume, star de l'hiver se sème aux beaux jours et se repique avant l'automne. Légèrement piquant, il s'invitera dans les soupes, les quiches et les gratins.

Quand planter les poireaux d’hiver ?

Il existe deux solutions :

  • soit vous avez réalisé les semis en pépinière en mars-avril-mai pour ensuite repiquer les jeunes plants de juillet à fin août ;
  • soit vous achetez des jeunes plants en jardineries, vendus par botte et vous allez les repiquer de juillet à fin août au potager.

Quelles variétés de poireaux d'hiver choisir ?

Contrairement aux poireaux primeurs ou d'été, les poireaux d'hiver doivent être résistants aux conditions de froid, de gel et de neige. Voici quelques variétés conseillées :

  • poireau 'de Liège' : fûts très longs et feuilles vertes ;
  • poireau 'St Victor' : gros fûts et feuillage bleu-violet ;
  • poireau 'Monstrueux de Carentan' : ancienne variété à gros fûts ;
  • poireau 'Armor' : fûts longs et feuilles vertes ;
  • poireau 'Blaugrüner Winter' : fûts demi-longs et feuillage bleu-vert ;
  • poireau 'Bleu de Solaise' : ancienne variété très résistante au froid. Gros fûts et feuillage bleu-vert ;
  • poireau d'hiver 'de Cambrai' : variété ancienne à gros fûts courts.
Repiquage de jeunes plants de poireaux. © Olivier Le Moa, Adobe Stock

Comment planter les poireaux d’hiver ?

Avec une fourche-bêche, soulevez les jeunes plants à repiquer, qui doivent être gros comme des crayons, sans les abîmer. Ensuite plusieurs étapes sont essentielles à la bonne reprise des poireaux :

  • le ressuyage : laisser les poireaux sécher entre 24 et 48 heures avant de continuer la plantation. Cette étape est préconisée pour éviter les attaques de teigne (ver) ;
  • l'habillage : préparez des paquets de 20 poireaux que vous allez habiller, c'est-à-dire couper, à l'aide d'une paire de ciseaux, les deux extrémités en ne gardant que trois centimètres des racines et en coupant 1/3 du feuillage. Cette étape évite l'évaporation lors du repiquage ;
  • le pralinage : faites un mélange de boue et d'eau (compost ou bouse de vache si vous en avez à disposition), dans lequel vous allez tremper les racines des jeunes plants à repiquer. Ce pralinage aidera les poireaux à être plus résistants ;
  • le sol : il doit être travaillé quelques semaines avant la plantation. Bien souple en profondeur, enrichi avec de la fumure type compost décomposé et dépourvu de cailloux ou autres obstacles, ce sol sera parfait pour un bon développement des poireaux.

Une fois le sol et les jeunes plants de poireaux prêts, préparez l'emplacement. Avec le manche d'un outil, dessinez un sillon de 10 centimètres de profondeur. Faites des trous avec un plantoir tous les 15 centimètres et placez un poireau par trou, côté racines en terre. Rebouchez avec de la terre, tassez puis arrosez. Si vous devez faire plusieurs rangs de poireaux, espacez-les d'environ 30 centimètres afin de pouvoir passer un râteau ou une binette.

Binez régulièrement pour empêcher les mauvaises herbes de pousser. Buttez les pieds un mois après le repiquage puis plusieurs fois tout au long de la culture afin de récolter des longs fûts bien blancs. Par temps sec, arrosez le sol. Dès l'automne, placez un paillage de plus de 10 centimètres d'épaisseur au pied des poireaux pour les protéger du froid et permettre la récolte non-stop tout l'hiver.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !