L'isolation des planchers intermédiaire par le dessous ou par le dessus permet de réduire les déperditions thermiques et assure une bonne isolation phonique face aux bruits aériens, de choc ou d'équipements. ©Adobe Stock
Maison

Isolation : comment isoler un plancher d’étage en béton ou en bois ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , Isolation phonique , isolation thermique

Déperdition thermique, nuisance sonore pour faire face à ces problématiques, une bonne isolation de la maison est nécessaire. Outre la toiture et les murs, l'isolation des planchers d'étage, dits intermédiaires, en bois ou en béton ne doit pas être négligée. Au quotidien, cela se traduit par un meilleur confort phonique et thermique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La Popup House : une maison passive montée en quatre jours  Monter une maison avec seulement un tournevis et des matériaux recyclés pourrait ressembler à de la science-fiction. Et pourtant c’est le pari que s’est fixé Multipod Studio avec la Popup House. Découvrez en vidéo le montage éclair de cette maison dans le sud de la France. 

Qu'il sépare le rez-de-chaussée des combles aménagés ou d'un étage intermédiaire, un plancher en bois ou en béton d'une ancienne construction est bien souvent mal, voire pas isolé du tout. Conséquence, outre la présence de ponts thermiques, la chaleur passe au travers. Autre inconvénient, et pas des moindres : une isolation phonique proche de 0. Pour atténuer la transmission des bruits (aériens ou d'équipements, chocs) et pour la tranquillité de tous, il est temps d'entreprendre les travaux d’isolation des planchers intermédiaires. Par le dessus ou par le dessous, les solutions ne manquent pas. 

Isoler un plancher intermédiaire par le dessous

Quand il n'est pas possible d'intervenir par le dessus d'un plancher, il est toujours possible de l'isoler par le dessous. Un faux plafond phonique n'étant guère plus compliqué à mettre en œuvre qu'un faux plafond classique. Afin d'atténuer les nuisances sonores (en provenance de la pièce comme ceux de l'étage), le doublage sur ossature métallique se compose d'un isolant semi-rigide (laine minérale ou végétale), de suspentes anti-vibrations et de plaques de plâtre phonique. Efficace, cette solution est compatible avec les planchers en béton et en bois.

L'isolation par le dessous d'un plancher intermédiaire en béton comprend des plaques de plâtre phonique (1) vissées sur des rails métalliques (4). Pour éviter de transmettre les nuisances sonores en provenance de l'étage, les rails sont suspendus à des suspentes anti-vibrations. ©Placo

Isolation des planchers d’étage par le dessus

  • Plancher intermédiaire en béton

Qu'il soit constitué d'une dalle en béton armé ou de poutrelles et hourdis, isoler un plancher d'étage par le dessus peut être réalisé de différentes façons. La première consiste à réaliser une chape flottante isolée du plancher par un isolant thermo-acoustique rigide type laine de roche. Séparée des murs grâce à des bandes de désolidarisation, la chape isolante limite la transmission des bruits aériens et d'équipements. Compatible avec un système de chauffage par le sol, cette solution permet de choisir tout type de revêtement de sol. Autre possibilité, l'isolant est posé entre des lambourdes. Supports aux lames de parquet ou dalles en OSB, elles doivent être désolidarisées de la dalle en béton pour éviter la transmission des bruits.

L'isolation des planchers par le dessus consiste à couler une chape sur un isolant thermo-acoustique rigide. Pour être phonique, elle est désolidarisée du bâti. Cette solution est compatible avec un système de chauffage par le sol. © Isover
  • Plancher intermédiaire en bois

L'isolation par le dessus d'un plancher d'étage en bois consiste à poser un complexe isolant composé de panneaux thermo-acoustiques rigides, d'une dalle résiliente et d'un revêtement de sol type parquet. Cependant, les anciens planchers d'étage ne sont pas souvent à niveau. Dans ce cas, la réalisation d'une « chape sèche » est une solution à retenir. D'une épaisseur comprise entre 3 et 11 cm, elle permet de rattraper les différences de niveau importantes. Économique, légère et simple à mettre en œuvre, elle assure l'isolation phonique du plancher sans devoir déposer l'ancien. 

  • L’isolation d’un plancher d’étage réduit les déperditions et évite la présence de ponts thermiques.
  • Avant d’isoler un plancher intermédiaire en bois, il faut s’assurer que ce dernier soit capable de supporter la charge supplémentaire représentée par le système d’isolation retenu.
  • L’isolation d’un plancher permet de réduire significativement la transmission des bruits de chocs et aériens.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !