Cela vous intéressera aussi

Plusieurs solutions s'offrent à vous si vous souhaitez réaliser un plancher en béton isolantisolant. Un conseil : dans tous les cas, travaillez à plusieurs !

La dalle béton

Un plancherplancher en bétonbéton isolant peut être simplement coulé sur un sol naturel. Cette solution nécessite la pose d'un isolant thermique, un polystyrènepolystyrène spécial sol. Renseignez-vous sur l'épaisseur nécessaire. Nettoyez et compactez le sol, mettez en place l'isolant, un treillistreillis soudé, et les coffragescoffrages avec des joints qui vous permettront de les désolidariser de la dalle par la suite. Coulez le béton sur 4 à 6 cm d'épaisseur, en une seule fois.

Le plancher à poutrelles

Le plancher à poutrelles est préférable dès lors qu'il permet par la suite d'atteindre les tuyauteries en cas de besoin. Cette solution nécessite une bonne préparation et un plan précis. Après avoir préparé le terrain, triez et répartissez les poutrelles, placez des hourdishourdis de polystyrène (qui assureront l'isolation thermiqueisolation thermique), faites le coffrage, placez et attachez le treillis soudé. Coulez le béton en une seule fois, tassez et égalisez.

Le bloc béton

Un plancher intermédiaire supportera très bien le bloc béton. Pour le réaliser, installez poutrelles et treillis, puis des hourdis en béton (pour la partie habitée) et en polystyrène (partie non habitée). Des rupteurs en polystyrène placés en périphérie assureront la continuité de l'isolation. Mettez en place dalle de compressioncompression de 5 cm et des blocs béton.

Le coffrage acier

C'est la solution idéale dans le cadre d'une rénovationrénovation puisque le coffrage se pose directement sur les poutrespoutres existantes. Fixez les coffrages par vissage puis coulez un béton de 4 cm d'épaisseur, de 6 cm dans les alvéoles.

Pense-bête : dans tous les cas, le béton se travaille à une température de 10 à 20 °C et jamais par temps de pluie. Si vous devez réaliser le plancher par grand froid, vous aurez besoin d'un antigel adapté.