Dans la maison, du sol au plafond, la peinture d'intérieur a ses propres spécificités. Découvrez comment choisir votre peinture, à l’huile ou acrylique, pour la décoration du bois ou encore du métal. Enduits et glacis, ainsi que les peintures multifonctionnelles, seront aussi abordés pour mettre en valeur la cuisine, le salon ou la salle de bains.

  
DossiersPeinture d'intérieur : une décoration à la carte
 

Version moderne des peintures à l'huile, la peinture glycéro (peinture glycérophtalique) se caractérise par son fort pouvoir couvrant et la qualité de son « tendu ».

Comment utiliser la peinture glycéro ? © Efetova, Fotolia

On apprécie tout particulièrement le brillant des laques de la peinture glycéro. Les résines utilisées, glycéro-alkydes, proviennent de l'estérification de la glycérine. Les glycérophtaliques sont modifiées par des huiles et des acides gras aux propriétés siccatives. Les alkydes s'obtiennent par condensation d'un alcool acide. Depuis peu, on entend parler de résines « oléoglycérophtaliques ». Le terme précise l'origine naturelle d'huiles plus ou moins modifiées (lin, ricin, soja...) et s'applique, notamment, aux peintures alkydes en émulsion (voir plus loin).

Peinture glycéro (glycérophtalique) applicable en deux couches et odorante. Sèche au toucher en 6 heures et complètement au bout de 24 heures. Rendement moyen : 14 m2/litre. © DR

Peinture glycéro : avantages et inconvénients

En séchant, les peintures glycérophtaliques forment un film dur (le feuil), très résistant à l'abrasion et à l'humidité. Au chapitre des inconvénients, outre les contraintes liées au solvant et à la lenteur du séchage, ces peintures ont tendance à jaunir au fil du temps. Mais sur ce point, les produits de qualité ont fait des progrès.