Maison

Peinture pour surfaces chaudes : peinture radiateur…

Dossier - Peinture d'intérieur : une décoration à la carte
DossierClassé sous :décoration , Maison , Bâtiment

Dans la maison, du sol au plafond, la peinture d'intérieur a ses propres spécificités. Découvrez comment choisir votre peinture, à l’huile ou acrylique, pour la décoration du bois ou encore du métal. Enduits et glacis, ainsi que les peintures multifonctionnelles, seront aussi abordés pour mettre en valeur la cuisine, le salon ou la salle de bains.

  
DossiersPeinture d'intérieur : une décoration à la carte
 

Lorsqu'il est question de peindre une surface chaude, il est impératif de faire très attention. Les peintures « radiateurs » garantissent une totale sécurité. Encore plus résistantes, les peintures « haute température » sont destinées aux appareils de chauffage, tels que les cheminées et les poêles.

Anecdote : de nouveaux locataires d'appartements rénovés se plaignaient de problèmes respiratoires (premiers touchés : les enfants) dus à des émissions de vapeurs « qui piquent la gorge ». Les phénomènes sont apparus dès la mise en service du chauffage central, soit plusieurs mois après leur entrée dans les lieux. Explication : l'entreprise chargée des travaux avait utilisé la même peinture glycéro pour toutes les surfaces, radiateurs compris...

Peinture pour radiateur. © Mariesacha, Fotolia

Il faut savoir que les peintures sont créditées d'un « point d'éclair » indiquant (pour schématiser) leur limite de stabilité. Figurant dans une fiche de sécurité (FDS), la valeur est donnée en degrés Celsius (°C), parfois en Fahrenheit (°F). Cette limite ne doit pas être dépassée au risque d'une modification de certains composants.

Peinture solvantée à base de résines alkydes « techniques », d’inhibiteurs de rouille, de charges minérales spécifiques. Accepte une température de 120 °C sans s’écailler ; ne jaunit pas. Peut se teinter, à hauteur de 3 % maxi, avec des colorants universels. Sèche au toucher entre 7 et 8 heures et est recouvrable après 24 heures. © Airelec

Dans le cas d'une peinture soumise à une chaleur excessive, le dépassement provoque au « mieux » des émissions de vapeurs nocives, au pire l'inflammation. Les peintures « radiateurs » garantissent une totale sécurité. Il faut veiller à en recouvrir aussi les tuyauteries véhiculant l'eau chaude.

© Airelec

Encore plus résistantes, les peintures « haute température » sont destinées aux appareils de chauffage, tels que les cheminées et les poêles.

Peinture glycérophtalique destinée au revêtement des poêles et cheminées à bois, charbon ou au gaz. Adaptée à une température de 650 °C. Sèche au toucher en 1 h 30. Recouvrable après 12 heures. Rendement moyen : 8 m2/litre. © DR

En règle générale, il est recommandé d'attendre au moins 48 heures après la dernière couche pour remettre les appareils en service. La montée en température doit être progressive.