Maison

Peinture à l'huile ou à l'eau

Dossier - Peinture d'intérieur : une décoration à la carte
DossierClassé sous :décoration , Maison , Bâtiment

Dans la maison, du sol au plafond, la peinture d'intérieur a ses propres spécificités. Découvrez comment choisir votre peinture, à l’huile ou acrylique, pour la décoration du bois ou encore du métal. Enduits et glacis, ainsi que les peintures multifonctionnelles, seront aussi abordés pour mettre en valeur la cuisine, le salon ou la salle de bains.

  
DossiersPeinture d'intérieur : une décoration à la carte
 

Une peinture est un revêtement liquide ou semi-liquide opacifiant, destiné à protéger un support (ou subjectile). Mais quelle différence entre peinture à l'eau et peinture à l'huile ?

Peinture à l'huile ou à l'eau ? © Bukhta79, Fotolia

Une peinture se compose d'un liant, d'un solvant, de pigments, d'une charge et d'additifs. Les différents types de peintures se classent en fonction de leurs liants, des macromolécules, qui peuvent être d'origine naturelle (gommes végétales, huiles siccatives...) ou synthétique (dérivés du caoutchouc, de la cellulose, résines acryliques, glycérophtaliques, vinyliques...). Une peinture peut comporter plusieurs liants afin d'améliorer certaines caractéristiques : le tendu ou le durcissement du film, par exemple.

Peinture à l'huile. © DR

Les différents types de peintures se rangent dans deux grandes familles, définies par leur solvant : eau ou dérivé pétrolier (white spirit...).

Le solvant, élément volatil, exerce une influence directe sur les conditions de mise en œuvre. Les dérivés pétroliers libèrent des vapeurs entêtantes, qui nécessitent l'aération du local pendant et après l'applicationLe séchage est lent et le nettoyage des outils contraignant.

L'eau est en revanche inodore. Elle raccourcit les temps de séchage et les accessoires sont plus simples à nettoyer.

L'essence de térébenthine, huile essentielle, est une alternative au white spirit. Elle est couramment utilisée dans les techniques traditionnelles de peintures décoratives à base d'huile de lin. À noter : on voit apparaître des peintures comportant des solvants organiques désaromatisés.

© INRS

Liants utilisables dans les deux familles de peintures à l'eau

  • Les peintures hydrosolubles : dans ce type de peintures, les pigments et les charges sont dispersés dans un broyeur avec peu de liant. Lorsque la dispersion est suffisante, le produit est transféré dans une cuve où le reste du liant est incorporé avec les autres constituants de la formulation. On obtient, après agitation avec l'eau, un mélange homogène dans lequel le corps dissous se trouve en dispersion moléculaire dans un milieu continu (solvant).
  • Les peintures hydrodiluables : les pigments et les charges sont préalablement dispersés sous forme de dispersion et épaississement. Après transfert de la pâte obtenue dans une cuve, le liant en émulsion est incorporé sous faible agitation à tous les autres constituants de la peinture.